Letocart tout sourire (LNC du 18/10/2010)

0
199

LNC du 18/10/2010 : Letocart tout sourire

Sa cinquième place du jour restera anecdotique. Frédéric Letocart a remporté, samedi à Canala, le Grand Prix du Nord 2010, au terme d’une sixième étape remportée par Ludovic Lanceleur et à laquelle il lui suffisait juste de participer. 296 concurrents auront pris part aux adieux du champion, qui avait annoncé plus tôt sa retraite sportive.

 

Les top 5

Dames
1. Marie-Aline Cailleau 1h51’43, 2. Sabrina Rivière 1h52’31, 3. Véronique Chamberland 1h53’30, 4. Laurence Humeau-Cochou 1h53’57, 5. Dominique Le Flecher 1h57’58.

Messieurs
1. Ludovic Lanceleur 1h25’16, 2. Aurélien Lebon*, 3. Sébastien Guesdon*, 4. Cédric Potier*, 5. Frédéric Letocart*.
* Classement établi au PC3, sans chronométrage, suite à une erreur de balisage.

 

Une chance que seules les places d’honneur étaient encore en jeu, samedi matin. Le titre, lui, avait déjà un propriétaire qui ne verra donc pas sa victoire être entachée d’une faute de balisage, erreur ayant d’ailleurs conduit l’organisation à classer les premiers arrivants selon leur ordre de passage au point de contrôle précédant la bévue : un débalisage prématuré sur les ultimes kilomètres du tracé.
Le vainqueur du jour, lui, a pourtant pu bénéficier d’indications jusqu’à la ligne d’arrivée. Preuve criante de sa large domination sur les 16,5 kilomètres du parcours, Ludovic Lanceleur est, en effet, le seul à avoir gagné la ligne d’arrivée avant que ne soient ôtées les balises sur le parcours. Lanceleur n’a jamais eu à forcer son talent pour écarter toute concurrence. Celui qui s’était révélé au mois de juillet suite à sa deuxième place sur le trail de Poindimié, quelques jours seulement après son arrivée sur le Caillou, a connu samedi sa première victoire en individuel sur le sol calédonien. Une victoire en guise d’avertissement avant une saison 2011 où il promet de participer à tout ce que le calendrier des trails offrira de rendez-vous. Avec autant de victoires à la clé ?

 

Je comprends pourquoi j’arrête la compétition aujourd’hui… J’ai vraiment souffert.

Frédéric Letocart, en tout cas, ne sera plus là pour lui contester le costume de favori. Cinquième du jour et visiblement usé, le vainqueur du Grand Prix du Nord avouait au terme de la course : « Je comprends pourquoi j’arrête la compétition aujourd’hui… J’ai vraiment souffert après les premières difficultés ». Car beau joueur, le trailer ne s’est pas contenté d’une petite randonnée dans la vallée de Ciu, chose que son avance au classement général lui permettait pourtant. Au contraire, Letocart a continué d’occuper les premiers rangs jusqu’au bout, fêtant ainsi son nouveau sacre – le troisième sur un Grand Prix – de la façon la plus sportive qui soit.
Et si le lauréat était connu à l’avance, l’étape de Canala aura toutefois été riche en enseignements, la victoire de Lanceleur en marge du triomphe de Letocart ayant sérieusement pris des allures de passation de pouvoir. Premiers éléments de confirmation dès l’entame de la saison, en avril 2011. Avant cela, les trailers ont rendez-vous dès ce samedi pour une épreuve aux avant-goûts de vacances : le trail de l’île des Pins…

Textes et photos Alban Colombel

 

Les classements du Grand Prix

Au terme des six courses composant le championnat des trails du Nord.
Dames
Seniors
1. Rivière Sabrina 1000, 2. Humeau-Cochou Laurence 996, 3. Cailleau Marie Aline 988, 4. Bon Valérie 968, 5. Chamberland Véronique 958.
Juniors
1. Houri Victorine 143, 2. Coulon Aurore 138.
Vétérans
1. Baumann Francine 926, 2. Franceschini Chantal 914, 3. Nicoli Brigitte 878, 4. Seivert Françoise 829, 5. Viratelle Marie Claire 776.

Messieurs
Seniors
1. Letocart Frédéric 998, 2. Guesdon Sébastien 982, 3. Toumen David 970, 4. Jouan Olivier 962, 5. Biondo Paolo et Friant Laurent 940.
Juniors
1. Wackenthaler Frantz 794, 2. Atti Hilarion 399, 3. Castellani Nicolas 154, 4. Barbier Arthur 45, 4. Reiss Hugo 45.
Vétérans
1. Moutry Jean Paul 837, 2. Di Paolo Rossano 826, 3. Lethezer Maurice 785, 4. Meunier Jean Michel 626, 5. Utard Stéphane 585.

Mini trails
Filles
14 – 15 ans
1. Sauvager Victoria 108, 2. Roth Heitz Anne Solène 88, 3. Teyssier Ines 86, 4. Fauqueux Alizee 50, 4. Terrier Lisa 50.
16 – 17 ans
1. Devillers Lia 110, 2. Darthial  Leslie 80, 3. Marcias Nelly 66,
4. Martin Peridier Aliénor 32,
5. Lepigeon Wendy 24.

Garçons
14 – 15 ans
1. Hoang Tien Mickael 98,
2. Le Gallic Thibault 86,
3. Giraud Kevin 70, 4. Dubois Dylan 60, 5. Charlon Gary 54.
16 – 17 ans
1. Mederic Andy 102, 2. Le Gallic Steven 98, 3. Loxton Mathieu 38,
4. Bernoux Yann 36, 5. Toeminome Jason 34.

 

Rivière la voulait plus

Trail_RiviereSi le suspense n’était plus à l’ordre du jour côté masculin, tout restait en revanche à faire, au classement féminin. Les deux postulantes à la victoire finale, Laurence Humeau-Cochou et Sabrina Rivière comptaient en effet le même nombre de points avant une ultime étape qui allait donc s’avérer décisive.
And the winner is… Sabrina Rivière. Fidèles à leur tactique de course respective, les deux femmes ne se sont pas côtoyées du parcours : Sabrina Rivière prenait un départ rapide tandis que Laurence Humeau-Cochou adoptait une allure qu’elle allait conserver jusqu’au terme des 16,5 kilomètres du jour.
16,5 km… Trop peu pour espérer une défaillance de la sociétaire de l’AS Magenta. Cette dernière a donc pu conserver son avance jusqu’au terme du parcours, bien aidée par Marie-Aline Cailleau. Une fois reprise par la future lauréate du jour, Sabrina Rivière a pu, en effet, prendre la roue de sa partenaire de club, qui termine par ailleurs troisième du classement général.

Avec le support de Marie-Aline Cailleau

À l’arrivée, Sabrina Rivière et Laurence Humeau-Cochou étaient toutes deux d’accord pour expliquer la victoire finale de la première citée. « Je la voulais plus, concédait la championne. Laurence et moi avons un niveau tellement proche que la motivation a suffi pour faire la différence. » « Je me suis certainement plus investie que prévue dans ces raids du Nord compte tenu de cette émulation, mais moins, malgré tout, que Sabrina, qui méritait donc de l’emporter », complétait sa dauphine.
Pas dit, en revanche, que les deux femmes soient encore du rendez-vous, l’an prochain.

 

Et en 2011 ?

Le paysage du trail calédonien pourrait subir un sérieux coup de lifting, la saison prochaine. Pour pallier la retraite de Frédéric Letocart, 2011 devrait en effet enregistrer les arrivées et les retours de bon nombre de postulants à la victoire, chez les hommes comme chez les dames, où les retours possibles d’Isabelle Delpech et de Natahlie Viratelle devraient sérieusement compliquer la tâche de Sabrina Rivière dans sa quête d’un éventuel doublé.
Côté messieurs, Yohan Samanich, blessé aux ligaments croisés dès l’entame des hostilités 2010, briguera une nouvelle victoire sur le Grand Prix, après son succès en 2009. Outre les figures ayant animé la saison qui s’achève, ses concurrents auront pour nom Steeven Gérard, le cycliste ayant annoncé son envie de refaire parler de lui sur les crêtes du massif, ou encore David Battie, qui ne cache pas son intention de revenir après deux années passées loin des sentiers. Mais méfiance pour ces trois Calédoniens… Le Caillou a enregistré cette année l’arrivée de deux athlètes à suivre de près, très près : Gilbert Etchegoimberry, deuxième de la dernière Gigawatt, et surtout Ludovic Lanceleur, vainqueur samedi, qui devrait très vite s’accaparer le statut de favori du circuit.

 

Laisser un commentaire