LNC du 01/09/2014 : Trek des Erythrines

0
532

Cochereau seul au monde

Sans surprise, Oswald Cochereau s'est imposé facilement, hier, sur le sélectif parcours du domaine de Déva. Il devance Yohan Saminich et son vieux rival Nordine Benfodda sur un terrain rendu encore plus difficile par la pluie.
 

Pour la deuxième année consécutive, Oswald Cochereau est le grand vainqueur des 23 kilomètres du trek Erythrines.

 

 

Annoncé comme le grand favori de l'épreuve, le tenant du titre Oswald Cochereau a été fidèle au rendez-vous. Le trek des Erythrines qui s'est couru hier sur le domaine de Déva a sacré le récent vainqueur de la Transcal qui s'est imposé devant Yohan Saminich et Nordine Benfodda. En bouclant les 23 kilomètres de ce nouveau parcours en 2h03 min49, devant trente-deux autres concurrents, il a confirmé sa bonne forme du moment sur un parcours rendu difficile par les conditions climatiques. « Ce parcours est très technique. Il y a des montées et des descentes assez importantes. De plus aujourd’hui, à cause de la pluie qui y est tombée, le sol est gras et boueux, ce qui n’est pas pour arranger les choses, » explique Jean-Jacques Novella, l’un des organisateurs.

 

Oswald Cochereau termine en solitaire

 

« J’ai parcouru, les 15 premiers kilomètres, au coude à coude avec Nordine Benfodda qui, il est vrai, est plus un coureur sur route. Après je l’ai lâché pour terminer en solitaire jusqu’à l’arrivée. » Racontée comme ça, la course d'Oswald Cochereau paraît presque simple. Et elle l'a sans doute été en partie pour le coureur, grand spécialiste de ce type de distance, en l'absence de nombreux rivaux de taille comme Thomas Prono ou Ludovic Lanceleur, troisième du dernier marathon de Nouméa. Un facteur qui, conjugué à ses qualités naturelles, fait qu'il n'a pas réellement été poussé dans ses derniers retranchements pour remporter l'épreuve, avec deux minutes d'avance à l'arrivée. Trois autres parcours (16 km, 8 km et 3 km) étaient également au programme de ce trek et ont rassemblé l'essentiel des 300 participants présents. Auteur d’une belle prestation, Stéphane Roleto est le grand vainqueur du 16 km. Une grande première pour lui. « Ce fut une course à trois, puis je me suis détaché pour terminer la course seul et avec une bonne longueur d’avance sur mes poursuivants. » Aguerris ou débutants, fin techniciens du « running » ou sportifs amateurs, le rendez-vous est d’ores et déjà pris pour la sixième édition de l'épreuve qui aura de nouveau lieu dans ce sanctuaire naturel en 2015.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here