LNC du 03/05/2019 : Une course d’Est en Ouest

0
56
Pour le tracé, Challenge organisation a innové, avec l’aide des tribus environnantes. Photo Challenge organisation
LNC

Pour le tracé, Challenge organisation a innové, avec l’aide des tribus environnantes. Photo Challenge organisationTrail. Le départ de la première édition de la Coast to Coast Shell Pacific, qui se déroule sur deux jours entre Canala et La Foa,sera lancé demain à 7 heures. Pas moinsde 92 trios devraientêtre présents.

L’esprit humain

C’est un peu la marque de fabrique de Challenge organisation : impliquer le plus possible les tribus locales dans la logistique de ses événements. Pour la Coast to Coast, ce sont les habitants de celles de Kako et de Gélima, à Canala, et de Ouipoin à La Foa qui ont mis la main à la pâte, aussi bien au niveau des hébergements, des repas, des tracés des sentiers que des récompenses proposées.

« C’est vraiment la force de Challenge organisation. L’accueil en tribu est toujours chouette », raconte Damien Boutellier, gagnant du Grand Prix des Raids de la province Nord – où les accueils en tribus sont aussi de mise – en 2014 et en 2017.

Dans la chaîne

Les 276 traileurs inscrits, répartis en équipes de trois composées d’au moins une féminine, dorment ce soir à la tribu de Kako d’où ils doivent partir demain à 7 heures. Au programme de cette première journée, environ 22 kilomètres, dont près de 1 000 mètres de dénivelé positif, pour rejoindre la tribu de Gélima. Un parcours, qui oscille entre single tracks et vieilles pistes de 4×4, assez vallonné. Après une nuit sur place, les trios repartiront dès 6 heures du matin en direction de Ouipoin, soit 21 kilomètres pour près de 1 000 mètres de dénivelé positif avec une seule grosse montée progressive afin de passer de l’autre côté de la chaîne.

« C’est très beau et pas mal ombragé. Et le deuxième jour, on peut même voir la mer des deux côtés, commente Patrick Ventura, le patron de Challenge organisation. Il a moins plu là-bas ces derniers jours, ça ne devrait pas être glissant. La piste n’est pas du tout accidentogène : pas de racines ou de grosses roches sur le parcours. »

Trois favoris

Sur le papier, c’est la formation composée de Ludovic Lanceleur, vainqueur du 53 kilomètres du Trail des Cagous il y a deux semaines, de Leslie Nowicki et de Cédric Andrès qui part favorite. Et pour cause, les deux premiers sont des inconditionnels des courses par équipe calédoniennes, avec notamment trois victoires lors des trois dernières Transcal et une médaille d’or lors de la dernière Gigawatt, toutes catégories confondues. En l’absence de leur partenaire Franck Santos – en Nouvelle-Zélande pour une course – ils seront associés pour la première fois ce week-end avec Cédric Andrès, qui s’est montré en forme en ce début de saison. Mais rien n’est gagné d’avance, car face à eux, deux autres équipes peuvent prétendre à la victoire. Angélique Plaire sera en effet associée à Damien Boutellier et à Oswald Cochereau. Trois traileurs aux palmarès remarquables. « On y va pour la gagne, on n’allait pas laisser Ludo et Leslie tous seuls quand même », blague Damien Boutellier, qui avoue tout de même que ces derniers sont « un cran au-dessus ».

Ils ont annoncé participer à la course sans objectif en tête – sauf celui de se préparer pour l’UTNC -, mais une fois la course lancée, ils pourraient bien batailler avec les premiers : le couple Guillaume Boccas et Axelle Nardoux, particulièrement en forme depuis le début de l’année, sera quant à lui associé à David Robert.

Trois équipes à surveiller.

Commentaires

Aucun commentaire pour l'instant