Transcal 2009 (LNC du 03/07/2009)

0
220

LNC du 03/07/2009 : Transcal’ 2009 : Que la force soit avec eux

 

Plus de soixante kilomètres, plus de trois mille mètres de dénivellation positive… La  Transcal’ 2009, qui débutera demain au petit matin pour s’achever dimanche après-midi, s’annonce relativement ardue. Mais le panorama offert ainsi que le défi personnel qu’elle représente lui garantissent, cette année encore, une affluence satisfaisante : plus de 500 partants.

On y est… La Transcalédonienne compte désormais plus d’éditions que de lettres à son nom ! Une performance pas évidente à réaliser puisqu’il lui a fallu atteindre l’âge de la majorité pour la réaliser.
Dix-huitième édition, donc, et dix-huitième nouveau parcours, l’association organisatrice Défi Santé s’obligeant toujours à satisfaire la curiosité des centaines de paires d’yeux participant à l’événement. Environ cinq cents paires, cette année d‘ailleurs, sur les quatre courses du programme : la Transcalédonienne (équipes mixtes), la Trans’Unisexe, la Trans’Découverte et la Trans’Juniors, qui jalonneront un tracé reliant la tribu de Tchamba (Ponérihouen) à celle de Ouaté (Pouembout), via un bivouac à Gohapin (Poya).
« On revient à une affluence légèrement plus faible qu’en 2006, après deux années réellement exceptionnelles, concède Christian Pérez, le président de Défi Santé. Le record de l’an passé était lié à la proximité du parcours avec Nouméa ; cette baisse peut donc s’expliquer par l’éloignement, ainsi que par la multiplicité des raids en province Nord, chose que je ne condamne absolument pas ! L’affluence reste, de toute façon, satisfaisante. »

La nouveauté : la part belle faite au handisport

La désertion des équipes scolaires sur la Trans’Juniors déçoit déjà plus l’organisateur, compte tenu de la vocation de sensibilisation à « la santé par le sport » prônée par l’association. Mais celle-ci a, en revanche, réuni un nouveau public autour de son événement : le mouvement handisport de la province Nord. Pour la première année en effet, cinq équipes composées de deux personnes handicapées et d’un accompagnateur participeront symboliquement à l’événement, en parcourant les sept derniers kilomètres du trajet. Une initiative que l’on devrait retrouver sur les éditions à venir.
Côté logistique enfin, à noter l’implication massive de la Croix-Rouge et l’augmentation conséquente des effectifs de sécurité tout au long du parcours. Il faudra bien ça pour assister des concurrents qui pourraient bien être surpris par une dénivellation positive cumulée 22 % supérieure à celle de l’édition 2008, bien que la distance soit légèrement plus courte. Ils se sont engagés pour souffrir… Qu’ils ne se fassent pas de souci !

 

  La Transcal’ 2009, c’est quoi ? 

 

Course pédestre de 60,5 kilomètres répartis en deux étapes, les 4 et 5 juillet, entre la tribu de Tchamba à Ponérihouen et la tribu de Ouaté à Pouembout. Elle se court par équipes de trois. La course phare, la Trancalédonienne, est une course par équipe mixte. La Trans’ Unisexe, qui suit le même parcours, se dispute entre équipes du même sexe. La Trans’ Découverte et la Trans’ Juniors (pour les 14 – 18 ans) sont les autres épreuves de cette manifestation. Elles se disputeront le dimanche 5 juillet.
 
 

La course en chiffres
Transcalédonienne et Trans’ Unisexe : 34,5 km et 2 068 mètres de dénivelé positif le samedi ; 26 km et 1 164 mètres de dénivellation le dimanche. Respectivement 66 et 50 équipes.
Trans’ Découverte : le dimanche, parcours identique à la seconde étape de la Transcal’. 22 équipes.
Trans’ Juniors : le dimanche, les 15 derniers km du parcours ; 610 mètres de dénivelé positif. 19 équipes.
Le palmarès
2008 (Yaté – La Coulée)
L. Adielson-Guichet, A. Guichet, M. Devillers
2007 (Hienghène – Voh)
S. Reynaud, L. Friant, F. Letocart
2006 (Nakalé – Boulouparis)
S. Reynaud, L. Friant, F. Letocart
2005 (Thio – Oua Tom)
M. Limozin, F. Aïta, A. Guichet
2004 (Canala – Sarraméa)
A. Guichet, O. Limozin, M. Limozin
2003 (Ponérihouen – Pouembout)
A. Arrouche, P. Saucy, V. Danton
2002 (Thio – Ouenghi)
L. Friant, H. Gérard, H. Siu
2001 (Poé – Kaora)
E. Becker, J. Catois, C. Tessier
2000 (Poindimié – Koniambo)
E. Becker, P. Fouques, C. Tessier…
Où les voir passer ?
Samedi 4 juillet, les spectateurs devront se rendre au carrefour des tribus de Napwéipé, Saint-Yves et Goa. Au départ de Ponérihouen, prendre la route de la mission et la suivre jusqu’à son terme. À défaut de pouvoir approcher le parcours, les spectateurs auront le privilège de suivre les coureurs sur une longue portion de crête.
Dimanche 5 juillet, le site du départ de la Trans’ Juniors, tribu de Nétéa, sera le parfait endroit pour encourager les concurrents. Pour y accéder, suivre la route reliant Poya à Gohapin (site du bivouac) puis tourner à gauche direction Nétéa.

Agenda

Vendredi 3 juillet : ouverture du site de Tchamba dès 14 heures. De 15 à 20 heures : enregistrement des concurrents, vérification du matériel ; remise des dossards, cartes de contrôle, carnets de route, casquettes et tickets repas ; briefing et présentation du parcours par Claude Duriez, directeur de course.
Samedi 4 juillet : départ de la Transcalédonienne et de la Trans’Unisexe à 6h30.
Enregistrement des concurrents de la Transdécouverte (14 à 17 heures) et de la Trans’Juniors (15 à 20 heures).
Bivouac à la tribu de Gohapin.
Dimanche 5 juillet : départ de la deuxième étape de la Transcalédonienne, de la Trans’Unisexe et de la Trans’Découverte à 6h30 ; départ de la Trans’Juniors à 9h30.
Mercredi 15 juillet : cocktail de clôture et remise des prix à 18 heures à la FOL.

Matériel de course

Par concurrent : un canif, un sifflet, un briquet, une lampe de poche, une couverture de survie, une réserve d’eau de deux litres.
Par équipe : une fusée de détresse, un miroir de survie, un tube de pommade anti-inflammatoire, une bande de strapping.

Laisser un commentaire