LNC du 04/07/2013 : La bénévole. Nicole Pérez, trésorière adjointe, et bien plus encore

0
174

Tricot, logo… Credo

 

Avec vingt Transcal’ dans le rétro, Nicole Pérez ne compte plus les multiples rôles qu’elle y a endossés. Aujourd’hui, la conceptualisation des T-shirts, c’est elle, la création des logos et des affiches également, et puis la trésorerie, un peu aussi.

 

Nicole Pérez vivra ce week-end sa 21e Transcalédonienne passée dans les coulisses de l’événement.

Photo A.C.

 

Une affaire de couple ? Forcément un peu. Quand on a rejoint l’association Défi Santé au cours de la deuxième Transcal’, un an après l’adhésion de son mari, quand le mari en question est aujourd’hui président et directeur de course de l’événement, et quand l’organisation d’une telle manifestation demande près de dix mois de préparation chaque année, difficile de toujours dissocier bénévolat et vie privée. « Surtout depuis ma retraite, prise voici sept mois, sourit Nicole Pérez. Maintenant, c’est “H-24” ! C’est plus facile pour Christian de demander mon aide à n’importe quel moment ! » Pas de quoi y voir un sacrifice pour autant. Ancienne cheftaine – après avoir été elle-même scout -, Nicole Pérez a le sens du volontariat.

 

Une vie multicasquettes

 

Cette ancienne superviseur des ventes par téléphone à Aircalin s’attache désormais à conceptualiser les logos et affiches de l’événement, avant d’assurer la commande et la distribution des quelque 2 000 T-shirts annuels sur lesquels est floqué le fruit de sa réflexion. « Je vais sur le terrain, je prends les symboles forts des communes qui nous accueillent, et je transmets ensuite mon souhait à un dessinateur professionnel », précise-t-elle. Cette année, la passerelle Marguerite de La Foa observée par deux mains formant des jumelles est également un clin d’œil à la singularité de cette 22e édition. « Les deux mains dessinent aussi deux boucles, à l’image du parcours autour de Oua Tom. »

L’inspiration trouvée, cette jeune grand-mère de sept petits-enfants part ensuite porter le message de santé publique cher à l’association organisatrice auprès des enfants des tribus. « C’est une de nos missions, voire même notre vocation : sensibiliser la jeunesse calédonienne aux problématiques d’hygiène corporelle, de nutrition, mais aussi de respect de l’environnement… » Une vie multicasquettes, en somme. Et dire que dès la semaine prochaine, Nicole Pérez repartira pour un tour…
 

Laisser un commentaire