LNC du 04/07/2013 : Les favoris. Tous les cadors sur les rangs

0
219

Sept équipes pour une place

 

À croire qu’ils se sont passé le mot. Pas un traileur de renom ne devrait manquer à l’appel de cette 22e Transcal’, qui s’annonce déjà comme l’une des plus relevées des années 2000. À vos pronostics…

 

Lauréats 2012, Ludovic Lanceleur (les poings levés), Nathalie Viratelle et Paulin Anderson auront fort à faire pour conserver leur titre un an de plus.

Photo A.C.

 

  • Nathalie Viratelle, Paulin Anderson et Ludovic Lanceleur

Favoris n°1 ? Assurément. Leur statut de tenants du titre en atteste. Mais les motifs d’espoir de leurs rivaux ne manquent pas. L’imbattable Ludovic Lanceleur est tombé de son piédestal cette année, sur le trail de Koé. Nathalie Viratelle enchaîne le bon et le moins bon depuis le début de la saison. Une saison qui, enfin, n’a pas enregistré la moindre performance de Paulin Anderson… À ceci s’ajoute bien sûr la nature du terrain, en rien comparable au tracé de l’an passé (voir cartes page 35).

 

  • Laurence Conan, Gaël Bonnace et Laurent Devaud

Les deux premiers étaient associés sur la Transcal’ 2010, édition qu’ils avaient brillamment remportée aux côtés de Jean-René Reb, et Laurent Devaud n’est pas tombé de la dernière pluie sur les sentiers locaux. Sont là pour le rappeler ses multiples victoires sur le trail du Dogny… aux côtés de Gaël Bonnace, et ses récentes places de choix sur les Transcalédoniennes passées.

 

  • Véronique Chamberland, Yohan Samanich et Thomas Testet

Peut-être la formation la plus homogène sur le papier. Véronique Chamberland est la meilleure traileuse du Caillou et ses deux compères ont les jambes pour la suivre. Reste qu’aucun des trois athlètes n’a, jusqu’ici, réussi à briller sur une Transcal’…

 

  • Céline Debaene, Laurent Debaene et Jérôme Loups

L’homogénéité, un mot qui colle également au trio de l’AC Païta (lire page suivante). Céline Debaene manque toutefois d’un peu de bouteille sur le circuit local, en comparaison à Véronique Chamberland. Ses deux acolytes, eux, sont dans une forme olympique…

 

  • Isabelle Oblet, Damien Bouteiller, Éric Gilquin

L’expérience de l’ultra-traileur Éric Gilquin, lauréat de la Transcal’ 2011, cumulée au début de saison sans fausse note d’Isabelle Oblet et de Damien Bouteiller… Le cocktail a de quoi séduire. Une incertitude persiste toutefois : la capacité d’Isabelle Oblet à tenir le rythme sur un terrain très accidenté qui correspond peu à des qualités qu’elle sait davantage exprimer sur les trails à vocation “roulante”.

 

  • Laurence Humeau, David Esposito et Frédéric Letocart

Elle aussi avait remporté la Transcalédonienne 2011 (avec une arrivée également jugée à La Foa). À ses côtés, deux ténors du sport nature calédonien depuis les années 2000. Si le palmarès de David Esposito est davantage éloquent en raid et en triathlon, celui de Frédéric Letocart sur les trails n’a en revanche que peu d’équivalent. Ses victoires sur les Transcalédoniennes 2006, 2007 et 2009 n’en sont d’ailleurs qu’un maigre échantillon.

 

  • Caroline Favier, Oswald Cochereau et Sébastien Guesdon

La seule présence de Caroline Favier dans un effectif suffit bien souvent à ériger celui-ci au rang de favori. Que cette formation soit complétée d’Oswald Cochereau, bourreau de Ludovic Lanceleur à Koé, et que le dernier numéro de la bande soit le très régulier Sébastien Guesdon propulse immédiatement la fine équipe vers les sommets – pour l’instant théoriques – de la hiérarchie. La formation de ce trio était inattendue ; son succès le serait, lui, beaucoup moins.

 

 

Laisser un commentaire