Acadine, évidemment (LNC du 04/05/2009)

0
130

LNC du 04/05/2009 : Acadine, évidemment

 

Sans surprise, Jean-Judes Acadine a remporté samedi matin le raid de Pouébo, comptant pour le Grand Prix des raids du Nord. Le Réunionnais a pris d’entrée la course à son compte pour faire ensuite cavalier seul sur les 14 kilomètres du parcours. Derrière, Yohan Samanich a su le mieux rivaliser. Stéphanie Reynaud sort, elle, victorieuse chez les féminines.

« On commence à se dire qu’on vient pour jouer la deuxième place ! » ironisait Yohan Samanich, samedi sur la ligne d’arrivée du raid de Pouébo, deuxième manche du Grand Prix 2009 des raids du Nord. Une fois de plus, le Réunionnais courant pour les couleurs du RIMAP de Nandaï a dominé les débats lors d’une épreuve qui faisait franchir un palier dans la difficulté proposée aux raideurs, cette saison… Mille cent mètres de dénivellation positive répartis sur la première moitié de course ; on espère ainsi qu’après un premier mois de treks consacré à des parcours dits « roulants » – parfois trop -, cette entrée dans le vif du sujet sera pérenne… Les spécialistes de la discipline, en tout cas, ne s’en sont pas plaint.
Jean-Judes Acadine, lui, profitait de cette longue ascension pour prendre de l’avance. Un choix judicieux avant une descente des plus techniques. Là encore, les sentiers pour simples marcheurs des précédentes courses avaient été délaissés au profit de trajectoires plus sèches, plus abruptes et plus délicates à négocier, compte tenu des nombreuses souches et racines qui ont d’ailleurs dû piéger pas mal de concurrents. Même les plus chevronnés s’y sont laissé prendre : six chutes pour Francine Baumann, deux pour Karine Estieux, etc. !

Une nouvelle tête à suivre de près : Styven Gérard

En bon descendeur, Yohan Samanich, déjà deuxième au sommet, a tenté de revenir sur l’irrattrapable… en vain.
La course aura en outre révélé un autre descendeur, Styven Gérard. Le fils d’Hugo a ainsi pu rejoindre son père pour franchir en famille la ligne d’arrivée. Cinquième à Kaala-Gomen, troisième samedi… À 18 ans, ce jeune cycliste frappe fort pour sa première année à s’aligner sur les treks de plus de dix kilomètres. Il devrait encore plus faire parler de lui dans les années futures, l’âge de maturité de la discipline étant assez avancé.
Prochain rendez-vous sur le circuit nordiste, le 20 juin à Houaïlou pour la première manifestation en équipe de deux. Nous serons alors à mi-parcours du Grand Prix, et l’apparence du classement final commencera alors à prendre forme… Avant cela, les raideurs auront eu les treks du Sillon Vert à Népoui les 16 et 17 mai, du Dogny à Sarraméa le 31 mai, et le Raid de l’Espoir à Port-Boisé le 14 juin pour garder le rythme…

  Le top 10 

Dames
1. Reynaud Stéphanie 2h26’05, 2. Cailleau Marie Aline 2h28’05, 3. Baumann Francine 2h38’50, 4. Estieux Karine 2h40’20, 5. Viratelle Nathalie 2h42’23, 6. Dejoan Marie Anne 2h44’30, 7. Franceschini Chantal 2h44’50, 8. Humeau Cochou Laurence 2h45’00, 9. Chamberlland Veronique 2h52’30, 10. Vartane Christina 2h55’05.

Messieurs
1. Acadine Jean-Judes, les 14 kilomètres en 1h53’48, 2. Samanich Yohan 1h56’28, 3. Gerard Styven 2h04’34, 4. Gerard Hugo 2h04’34, 5. Biondo Paolo 2h07’20,
6. Santos Franck 2h09’12, 7. Hiadare Alick Thein 2h10’00, 8. Ikiara Yannick 2h13’18, 9. Panizzi Orion 2h13’38, 10. Guesdon Sebastien 2h14’42.
Résultats complets  dans une prochaine édition

  Réactions 

Jean-Judes Acadine (vainqueur) :
« Je suis parti dès les premiers mètres d’ascension et avais pris pas mal d’avance avant la descente. Il me fallait accroître mon avance dans la montée car celle-ci était à mon avantage, contrairement à la descente où je savais que j’allais devoir faire face à de bons descendeurs. Ça n’a pas loupé puisque Yohan est revenu sur moi ! J’ai bien sûr accéléré sur le plat avant de gérer la toute fin de course. »

Yohan Samanich (deuxième) :
« Jean-Judes a fait sa course devant ; on ne pouvait pas lutter, d’autant que c’est un excellent grimpeur et que le profil du jour lui convenait particulièrement. J’avais beaucoup de retard sur lui au terme de l’ascension, mais je me sentais de bonnes jambes. J’ai donc tenté de revenir dans la descente et Jean-Judes a été très surpris de me revoir au pied des montagnes ! Mais il a accéléré et n’a pas eu de souci pour s’imposer. Je dois prendre la deuxième place du classement du Grand Prix, sachant que le premier est Jean-Judes et qu’il ne pourra participer à toutes les courses… De bon augure ! »

Styven Gérard (troisième ex aequo avec son père, Hugo) :
« La course a vraiment été difficile, et j’avais les jambes lourdes après ma compétition de cyclisme sur route de la veille (60 km au Mont-Dore, il termine premier junior). J’ai fait l’ascension dans un groupe de 4 personnes qui jouait la cinquième place. Je suis parti dans la descente et y ai pris la quatrième place. Je reviens sur mon père au sortir de la rivière, à trois kilomètres de l’arrivée. On termine ensemble mais je pense qu’il avait levé le pied ! »

Stéphanie Reynaud (vainqueur) :
« J’ai pu prendre la tête de course dans l’ascension malgré un mauvais départ. Mieux valait être devant avant d’entamer la descente car celle-ci était très délicate à gérer, avec beaucoup d’endroits dangereux pour les chevilles… J’ai d’ailleurs préféré y réduire mon rythme. Il fallait être vigilant en permanence et ne regarder que ses pieds. Dommage car le paysage semblait magnifique ! »

Marie-Aline Cailleau (deuxième féminine) :
« Ça m’a surpris, voire perturbé de me retrouver devant en début de course ! J’aime bien quand Stéphanie Reynaud est devant ; on sait que l’on est à notre rythme ! Là, je me posais des questions ! Ensuite, je suis tombée bêtement au milieu du parcours et me suis fait bien mal à l’épaule ! J’ai dû faire toute la descente blessée… »

Francine Baumann (troisième) :
« La course était courte mais on a enfin eu affaire à un vrai raid, dans la montée comme dans la descente ! Ça m’a motivée pour « y aller » ! J’ai pris possession de la troisième place dans la seconde moitié d’ascension, après y avoir doublé Karine (Estieux). Le profil très rugueux du parcours explique certainement ma place sur le podium. Je suis très satisfaite de mon classement ; je termine surtout première vétéran ! »

Laisser un commentaire