LNC du 04/07/2015 : Trail. Transcal 2015

0
303

Ils peuvent la gagner

 

Si plus de 280 équipes vont prendre le départ de la course mythique ce matin à Sarraméa, seule une poignée d’entre elles peuvent prétendre à la victoire finale le lendemain sur la Transcal. Présentation de quatre trios, parmi les plus performants, qui devraient être en haut du classement de cette édition.

n Les favoris

Tenants du titre, Oswald Cochereau et sa bande font de nouveau figure de grands favoris en 2015. Se connaissant par cœur, bien préparés, tactiquement au point, Oswald Cochereau, Sébastien Guesdon sont bien armés pour conserver leur couronne, leur objectif annoncé.

Après le retrait de Caroline Favier, c’est Leslie Nowicki qui a pris le relais et son talent naturel dans les ascensions pourrait aider son équipe à briguer le doublé. Oswald Cochereau, expérimenté et plus motivé que jamais, est lui prêt à assumer son rôle de leader pour amener son équipe au sommet.

 

n Les outsiders

Courir dans une équipe qui inclut, Ludovic Lanceleur, l’un des tout meilleurs traileurs du Caillou, c’est un peu comme avoir une assurance tous risques avec soi. Ce spécialiste des courses longue distance est capable de mener le train sans faiblir durant les deux jours de l’épreuve et devrait amener ses deux partenaires dans son sillage.

Troisième l’an dernier, déjà avec Sabrina Ecoiffier à ses côtés, le vainqueur du dernier trail de Païta s’est trouvé un nouveau coéquipier en la personne d’Arnaud Boucher. Cet ancien cycliste, comme Ludovic Lanceleur, devrait se montrer très performant dans les montées, et pourrait être un atout pour relayer son leader dans ces parties particulièrement éprouvantes du parcours. Toutefois, contrairement à d’autres grosses écuries, le niveau global de l’équipe manque peut-être un peu d’homogénéité pour leur permettre de décrocher la victoire finale dimanche à Sarraméa.

 

n Le facteur x

A surveiller de près, l’équipe composée de Damien Bouteiller, Franck Santos et Axelle Nardoux pourrait bien créer la surprise cette année. Deuxièmes au classement en 2014 derrière Oswald Cochereau et ses partenaires, Damien Bouteiller et Franck Santos peuvent encore faire mieux sur cette édition.

Spécialistes du trail et évoluant quasiment au même niveau, les deux hommes sont prêts à bousculer la hiérarchie des courses de montagne actuellement dominée par Cochereau et Lanceleur depuis quelques années. Pour mener à bien leur mission, ils ont été rejoints par Axelle Nardoux, une des coureuses les plus performantes du Caillou qui a fini juste derrière Véronique Chamberlan lors de la dernière édition des Grands Prix des Raids du Nord. Pour remporter le titre, le trio devra sans doute prendre des risques dans sa stratégie de course.

 

n Les solistes

Potentiellement, c’est l’équipe la plus forte de la compétition. Véronique Chamberlan, Christophe Castille et Thierry Fondère sont individuellement capables de faire très mal à leurs concurrents et de porter l’estocade à tout moment dans un trail en solo.

Mais justement, la Transcal n’est pas une épreuve de solistes. Et ce trio, qui n’a jamais couru ensemble pour l’instant, pourrait avoir des soucis à définir sa tactique en course et à bien communiquer. Mais si une somme de talents ne suffit pas à remporter la victoire, reste que les qualités naturelles de Véronique Chamberlan, meilleure coureuse du Caillou actuellement, Thierry Fondère, dernier vainqueur du Tour de Calédonie et Christophe Castille, qui fait partie de l’élite du trail cagou peuvent en faire des prétendants tous désignés à la victoire sur la Transcal.

Une sécurité prise très au sérieux

Les favoris, comme les coureurs du dimanche, ne sont pas à l’abri d’une blessure ou d’une entorse. Mais qu’ils se rassurent, l’organisation de la Transcal a été particulièrement vigilante à ce sujet, comme le confirment Lucien Dumas, le directeur de course, et Christian Perez, le président de la Transcal. « Sur la course tout a été réuni pour assurer la sécurité des concurrents. Il y aura deux hélicoptères qui seront mobilisés ainsi qu’une ambulance qui pourra rejoindre les différents PC par la route. » En terme de personnel médical, les organisateurs de la Transcal ont également été particulièrement vigilants. « Sur place, deux docteurs, huit infirmières et 22 membres de la Croix-Rouge sont prêts à intervenir pour secourir les concurrents. » Une véritable petite armée qui sera bien présente pour éviter toute mauvaise surprise ce week-end à Sarraméa.

François Benito

Commentaires

Aucun commentaire pour l'instant