Gigawatt 2008 (LNC du 04/10/2008)

0
111

LNC du 04/10/2008 : Les cadors seront bien là

Qui pour succéder au tandem Nordine Benfodda – Frédéric Vialade ? Peut-être bien lui-même, le duo s’étant de nouveau associé pour cette édition. Mais la récidive ne sera pas aisée, tant les deux compères de l’AC Païta rencontreront sur leur route d’autres équipes de renom… Des grands noms que l’on retrouve dans les autres catégories (mixte et féminine).

Les trois dernières équipes vainqueurs de la Gigawatt verront au moins un de leurs membres être au départ de la distance reine de cette quatorzième édition, ce dimanche ! C’est dire combien le plateau sera relevé, et le suspense à son comble. Car bien malin qui pourrait annoncer avec certitude l’issue de la course de trente kilomètres dans la catégorie messieurs. Certes, les lauréats de l’an passé, Nordine Benfodda et Frédéric Vialade, auront l’ascendant moral sur leurs rivaux, mais ces derniers, eux, auront mis toutes les chances de leur côté en constituant plusieurs équipes extrêmement compétitives. Ce sera notamment le cas de David Battie et d’Éric Becker, les vainqueurs de 2005. Certes, le second est depuis cette année en « semi-retraite », mais lorsqu’il a voulu donner « un coup de main » à son compère sur le premier raid par équipes de l’année, cela s’est tout simplement soldé par une victoire ! Yohan Samanich et Laurent Friant ont, en revanche, tous deux participé à l’ensemble des raids de l’année. Ils ne seront donc certainement pas là pour jouer les seconds rôles. Antoine Planès, enfin, vainqueur en 2006 avec Cédric Oblet, sera lui associé à Xavier Leheutre, autre habitué des places d’honneur.

Le même suspense dans la catégorie mixte que chez les messieurs

D’autres ténors se montreront moins gourmands. On retrouvera ainsi Denis Biga et Hugo Gérard sur les vingt kilomètres, une course où la victoire ne devrait pas leur échapper. Cédric Oblet, lui, évoluera avec son épouse Isabelle sur les dix kilomètres, en catégorie mixte, donc. Cette catégorie accueille d’ailleurs, elle aussi, du beau monde sur les trois courses. Sur vingt kilomètres, Sabrina Rivière et Laurent Devaud feront office de favoris, alors que sur la distance maximale, le podium pourrait bien être occupé par les paires Marie-Aline Caillaud et Rosano Di Paolo, Francine Baumann et Gérard Dominici, et enfin Céline Grimonprez et Alain Villas.
Mais là encore, difficile de distinguer avant l’heure telle ou telle formation. Le pronostic est plus facile concernant la catégorie féminine sur cette distance reine : Stéphanie Beljilalli et Marie D’Honneur, en plus de réaliser fréquemment de jolis classements en individuel, composeront hélas la seule équipe. Pourtant, d’une manière générale, les femmes seront loin de bouder cette Gigawatt ; elles préféreront simplement se lancer sur des distances plus courtes. Ainsi, 213 d’entre elles (sur 440 partants) figureront au départ des dix kilomètres (en équipe féminine ou mixte) et 85 (sur 276) sur les vingt kilomètres. Le total des inscrits atteint ainsi fébrilement la barre des 900 ; une baisse d’affluence qui s’explique logiquement par le grand nombre d’autres occasions qu’ont eu les Calédoniens, cette année, pour se lancer sur les sentiers du territoire.

Laisser un commentaire