Kaala-Gomen (LNC du 06/04/2009)

0
188

LNC du 06/04/2009 : Stéphanie Reynaud facile

La première manche du Grand Prix des raids du Nord, samedi matin à Kaala-Gomen, a, comme à l’accoutumée, confirmé la domination de Stéphanie Reynaud sur la discipline. La championne a devancé de près de vingt minutes sa dauphine, Marie-Aline Cailleau, et a terminé dixième de la course scratch, remportée par Jean-Judes Acadine.

Mais qui pourra donc la battre ? Il y a fort à parier que, pour cette année encore… personne !  Samedi à Kaala-Gomen, Stéphanie Reynaud a une fois de plus affiché une aisance déconcertante sur un parcours qui ne présentait pourtant pas un profil adapté à ses qualités, étant « plus à l’aise sur les reliefs ardus ». Celle-ci n’a pourtant jamais été inquiétée par la concurrence féminine, et a même réalisé une performance des plus remarquables au classement scratch. « C’est vrai que je me sers de la présence masculine pour avancer. Elle est un repère pour adopter un rythme », confie la vainqueur du jour. Avec dix-huit minutes d’avance sur sa seconde et une place dans le top 10 au classement toutes catégories – place que lui enviaient bien des concurrents masculins  , la performance de Stéphanie Reynaud méritait amplement d’être saluée avant les exploits masculins du jour. Derrière elle, la course féminine aura vu Marie-Aline Cailleau et Karine Estieux prendre rapidement leur place sur le podium, alors que les écarts entre les concurrentes suivantes garantissaient plus de suspense. Marie-Anne Dejoan, quatrième, échouait à trois minutes du podium après avoir semé Nathalie Viratelle, avec qui elle avait partagé plusieurs kilomètres. Nathalie Viratelle qui allait d’ailleurs terminer le parcours, cinquième, deux secondes devant Christina Vartane.

Premier raid de l’année, mais affluence déjà au top

Chez les hommes, Jean-Judes Acadine n’a pas non plus fait dans le scénario hitchcockien ! Très vite, il prenait les rênes de la course, accroché par le tout jeune Styven Gérard (fils d’Hugo, troisième du Grand Prix 2008), 18 ans, qui allait craquer sur la première portion de plat. Derrière, un petit groupe se formait avec des concurrents aussi sérieux que Yohan Samanich, Eric Gilquin et Laurent Friant. Gilquin allait être le premier à lâcher prise, tandis que Laurent Friant devait abandonner au dernier poste de ravitaillement. La deuxième place semblait ainsi promise à Samanich, mais c’était sans compter sur la course discrète mais futée de Paolo Biondo, qui avait, lui, fait le choix de reprendre progressivement ses adversaires, après un départ en sous-régime.
Au-delà de ces prestations sportives, il faudra retenir de ce raid de Kaala-Gomen la qualité de son organisation. Unanimement reconnue, celle-ci semble bien partie pour assurer à l’édition 2009 du Grand Prix des raids du Nord la pérennité de sa réputation et de son succès en termes de participation… Ce premier rendez-vous a d’ailleurs enregistré, avec ses 280 engagés sur les deux courses (grand et mini raid), un meilleur départ que celui de l’édition passée, qui n’avait pourtant pas eu à faire face à la concurrence d’un autre raid à proximité de Nouméa le lendemain ! Sur le cumul des deux compétitions, plus de 500 personnes auront sillonné la nature calédonienne hier et samedi… La saison des treks est lancée, et bien lancée !

  Les podiums 

Messieurs
1. Acadine Jean-Judes, les 19 kilomètres en 2 heures, 6 minutes et 5 secondes, 2. Biondo Paolo 2h09’13, 3. Samanich Yohan 2h10’48.

Dames
1. Reynaud Stephanie 2h29’25, 2. Cailleau Marie-Aline 2h47’25, 3. Estieux Karine 2h53’55.
Les résultats complets dans une prochaine édition

  Acadine, vraiment une surprise ? 

« J’ai découvert les raids en 2006, sur le territoire calédonien. À l’origine je suis plutôt un spécialiste de la course sur route », nous confiait sur la ligne d’arrivée Jean-Judes Acadine, vainqueur du jour après avoir déjà remporté le 10 km sur route il y a une semaine, et terminé deuxième (mais premier licencié calédonien) de celui du Mont-Dore, début mars. Un début de saison en trombe qui ne surprend pas cet athlète de 33 ans. « Je compte vraiment animer les courses auxquelles je participerai cette année », prévient-il. Sa domination sur route la semaine précédente était donc un avertissement, mais certains pouvaient encore douter de son potentiel sur les courses de pleine nature… Seulement voilà, après avoir découvert les raids, Jean-Judes Acadine en est devenu un adepte !

Les habitués ne l’ont pas oublié…

Fin 2008, il participait à la fameuse Diagonale des Fous, 150 kilomètres de trek à travers les reliefs réunionnais, un des ultra-trails les plus courus de la planète. S’engager ce week-end sur les deux raids de 19 (samedi à Kaala-Gomen) et 15 kilomètres (dimanche à Dumbéa, où il se classe deuxième, lire par ailleurs) ne pouvait impressionner le licencié de l’AC Païta. Bien qu’absent du territoire en 2007 et 2008, celui-ci n’a pas été oublié par les habitués des raids du Caillou : « on savait qu’il terminerait devant », concédaient Paolo Biondo et Eric Gilquin. Les plus jeunes, eux, ont eu la mauvaise surprise de le découvrir…! « Je ne le connaissais pas avant cette saison », avouait Yohan Samanich. Quant au junior Styven Gerard, il a dû très vite déchanter après avoir voulu partager la tête de la course en sa compagnie, sur les premiers kilomètres ! Dernière preuve des ambitions en trek d’Acadine, c’est dans cette discipline que celui-ci s’est fixé son objectif majeur de la saison : le premier ultra-trail de Calédonie, en septembre…

  Les réactions 

Jean-Judes Acadine (vainqueur)
« C’est sur les portions planes que j’ai principalement creusé les écarts. Il me fallait avoir toujours en tête l’idée d’éloigner mes adversaires car la dernière partie de la course a été pour moi horrible ! L’alternance des légers reliefs faisait également varier le rythme de course, et chaque relance devenait délicate…. Bien sûr, c’est au même moment qu’il m’a fallu également gérer l’arrivée de crampes ! Je visais simplement un podium mais je pense qu’avoir participé aux trois premières courses de la saison a été bénéfique pour moi : je me sentais prêt. »
 
Stéphanie Reynaud (première féminine)
« Je mets toujours un peu de temps avant de me sentir bien dans la course : ce n’est qu’après 45 minutes que j’ai pu prendre mon rythme. Un rythme que j’ai ensuite tenu tout du long, en « en gardant » un peu pour la fin de parcours, que j’appréhendais car il était roulant avec pas mal de plat, des zones où je me sens moins à l’aise. Encore une fois, il faut saluer l’organisation. Nous avons le choix en termes de raids sur le territoire, mais les raids du Nord font toujours partie de mes priorités, pour leur accueil, leur ambiance, etc. »

Paolo Biondo (deuxième)
« Comme à mon habitude, je suis parti sur un rythme plutôt faible car cela fait partie de ma stratégie que de conserver du « jus » pour la fin de course. C’est donc progressivement que j’ai grignoté des places le long du parcours. Il y avait une dizaine de concurrents devant moi au début du raid, et j’ai pris la deuxième place qu’occupait Yohan Samanich dans les deux derniers kilomètres. »

Marie-Aline Cailleau (deuxième féminine)
« Je ne m’étais pas fixé d’objectif de classement pour aujourd’hui car je participe également au raid de Koé (dimanche) : je fais « du long » dans le but de partir sur le GR 20 en Corse, fin mai… Mais aujourd’hui, je me sentais bien, et c’est pour cela que je n’ai pas pu me retenir de me donner à fond, dans les montées notamment. Ça va être très dur d’enchaîner, demain ! »

Laisser un commentaire