Raid de Koé (LNC du 06/04/2009)

0
291

LNC du 06/04/2009 : Pas de doublé pour Acadine

Vainqueur la veille du raid de Kaala-Gomen, Jean-Judes Acadine a cru jusqu’au dernier point de contrôle pouvoir réussir le doublé, dimanche, sur le parcours de la vallée de Koé. Mais Antoine Planes, plus frais, a su accélérer sur les derniers kilomètres de plat pour remporter la première édition de cette compétition.

Soleil voilé et temps sec, les conditions au départ du raid de la vallée de Koé étaient idéales pour les 250 participants présents. Le coup de starter donné, Thomas Testet décidait de partir tambour battant dès la première montée, imposant un rythme très rapide à ses poursuivants, Antoine Planes et Jean-Judes Acadine. Trop rapide, peut-être si on en croit Martial Devillers, pour une fois sur un quad, qui, pour avoir reconnu le parcours à de nombreuses reprises expliquait qu’il risquait d‘exploser lors de la deuxième montée, la plus longue. Une impression confirmée après le deuxième col qu’Antoine Planes et Jean-Judes Acadine franchissaient les premiers. Au moment d’entamer la descente, jugée très technique par l’ensemble des concurrents, les deux hommes étaient au coude à coude. Antoine Planes parvenait à plusieurs reprises à se détacher, mais, ne trouvant pas toujours les balises posées par les organisateurs et parfois arrachées, laissait le vainqueur du raid de Kaala-Gomen la veille atteindre le dernier point de contrôle sur ses talons. Il restait alors 4,5 km de plat à parcourir… théoriquement.

Un propriétaire bloque l’accès à son terrain

Car ce fut le moment choisi par un propriétaire terrien, pourtant prévenu il y a longtemps du passage de la course sur son terrain, pour essayer d’être la star de la journée en bloquant le passage de la course avec des bambous et son chien. « Nous avions l’accord oral de cette personne qui ne l’a finalement pas respecté, regrettait ainsi Alexandre Guichet, organisateur de la compétition. Mais c’est justement l’intérêt de cette course de répétition avant l’ultra-raid où les meilleurs mondiaux seront présents. Nous savons désormais qu’il faudra réclamer des accords écrits pour ne pas se retrouver dans ce genre de situation. » À quelques minutes du passage des premiers raiders, la fin de la course était modifiée, obligeant les coureurs à finir par la route, laissant le propriétaire et son chien seuls près du trou aux nurses.
Une aubaine pour Antoine Planes, bien plus frais physiquement, qui pouvait déposer Jean-Judes Acadine pour remporter la première édition du raid de la vallée de Koé, qui, de l’avis de tous, fut une vraie réussite

Cédric Moal 

  Résultats 

La vallée de Koé (15 km, 1 000 mètres de dénivelé positif)
1. Antoine Planes en 1h48’51’’, 2. Jean-Judes Acadine à 1’47’’, 3. Laurent Devaud à 6’08’’, 4. Franck Santos à 6’50’’, 5. Thomas Testet à 8’09’’, 6. Paolo Biondo à 10’57’’, 7. Mehdi Zidane à 12’09, 8. Dominique Ecoiffier à 15’36’’, 9. Guillaume Dreau à 15’45’’, 10. Stephane Bur à 15’48’’, … , 22. (première féminine) Isabelle Delpech à 28’24’’.
Les résultats complets dans une prochaine édition
  Réactions 

Alexandre Guichet (organisateur)
« C’est la première fois que j’organise une course sans y participer, et j’avoue que c’est plus fatigant d’être de ce côté-là! Mais le bilan est très positif avec une forte affluence, peu de blessures, et des conditions idéales. Il s’agissait pour nous d’effectuer une répétition grandeur nature pour l’ultra-raid de septembre que nous allons continuer de préparer. L’objectif est désormais d’allier à la compétition encore plus d’animations dont pourront bénéficier les habitants de la future résidence de la vallée de Koé qui devrait être inaugurée lors de la deuxième édition de l’ultra-raid, l’année prochaine. »

Antoine Planes (vainqueur des 15 km)
« J’étais parti sur la base de 2h30 de course prévue par les organisateurs, gérant mon effort dans les montées. J’ai été surpris d’arriver si vite au dernier point de contrôle et j’avais alors l’énergie nécessaire pour accélérer sur les derniers kilomètres de plat. Finalement la difficulté du parcours n’était pas sa durée mais sa technicité en montée comme en descente. À part quelques problèmes de balisage, je tire un coup de chapeau aux organisateurs, qui ont préparé un joli parcours pour cette première édition. »

Commentaires

Aucun commentaire pour l'instant