LNC du 06/06/2017 : Une aventure hors du commun

0
120

Débuté à 8 heures, dimanche, de la propriété Pasco, à Tontouta, le premier Ultra trail de Nouvelle-Calédonie (UTNC) s’est achevé hier en milieu d’après-midi, à l’Arène du Sud, à Païta, après 110 kilomètres de souffrance pour certains. Une course de la démesure qui n’aurait jamais pu être organisée sans le dévouement de la centaine de bénévoles présents, dont la plupart ont peu, voire pas du tout dormi…

 

 

1 > Groupes. La première partie des 110 km était assez roulante, dans les plaines de la côte Ouest, de Tontouta vers Païta, du nord au sud, donc. De petits groupes de coureurs se sont vite formés.

2 > Organisation. Hyper présent dans la mise en place de ce premier Ultra trail de 110 km, Laurent Devaud (à gauche), ex-président de l’association Nouvelle-Calédonie aventure (NCA), désormais gérée par Daniel Bonnefis, a installé la banderole quelques minutes seulement avant le départ.

3 > Coach. Kévin Coma, 31 ans, ancien entraîneur de Magenta, Gaïtcha et adjoint à Hienghène, trois équipes du championnat élite masculin de football, était équipé contre le froid dès le départ donné dimanche à 8 heures, depuis la propriété Pasco, à Tontouta. Il est arrivé 103e hier à l’Arène du Sud, avec le sourire, en 28 h 43’14.

4 > Trio. Christophe Castille, de l’équipe Sport santé Calédonie, qui a terminé la course en 2e position derrière celle d’Optique Boulari, était le premier arrivé au PC1 (12e km), en 2 h 10’57.

5 > Descente. Alexandre Somma était 2e au PC1, en 2 h 15’06. Il a ensuite été 3e au PC2, en 4 h 39’35. Il finit 5e en 16 h 51’37.

6 > Boisson. Angélique Plaire, 28 ans, souriante avant le départ, et ici au premier ravitaillement, a fait honneur à son statut de favori chez les femmes, terminant 8e du scratch en 17 h 03’05.

7 > Soutien. Au PC1, dans la tribu de Bangou, à Païta, les coureurs ont été chaudement applaudis par une cinquantaine de personnes.

8 > Survol. Fabrice Vandelannoote, 45 ans, pilote d’hélicoptère pour la province Sud depuis un an, était présent les deux jours de course, essentiellement pour la gestion de la logistique.

9 > Famille. Jorik Terrier, 55 ans, ici au PC1, où il est passé en 3 h 01’18, a eu le plaisir d’entendre, via l’intermédiaire de sa femme Mylenka, un message vocal d’encouragement provenant d’une de ses filles, Lisa, 20 ans, qui vit au Canada. Une jolie attention.

10 > Relaxation. Des massages étaient proposés à l’arrivée.

11 > Famille. Hier matin, une randonnée de 7 kilomètres, jusqu’à l’Arène du Sud, a attiré 87 personnes. Ici, un groupe du Mont-Dore.

 

Textes : A.F.Photos : A.F. et Karine Payen

Laisser un commentaire