Gigawatt 2008 (LNC du 06/10/2008)

0
211

LNC du 06/10/2008 : La Gigawatt remportée par Planès et Leheutre

Le duo Antoine Planès – Xavier Leheutre a remporté hier la quatorzième Gigawatt grâce à une course pleine de sang-froid, durant laquelle l’équipe de l’ASPTT a sagement attendu son heure. Marie-Aline Cailleau et Rossano Di Paolo terminent première équipe mixte alors que Hugo Gérard et Denis Biga ont fait un « one team show » sur la course intermédiaire (20 km).

900 partants figuraient hier matin au départ commun des trois courses (10, 20 et 30 kilomètres) de la Gigawatt édition 2008. Le peloton le plus massif du Caillou, tous sports confondus, se lançait alors sur les chemins du Sud, bravant une météo capricieuse qui aura rendu le parcours très glissant dans les descentes ; une aubaine pour les raideurs. Année après année, un même débat refait d’ailleurs surface : la Gigawatt est-elle une course pour coureurs sur route ou pour raideurs ? Il est vrai que l’épreuve alterne portions de route et portions de sentiers, et cela avec un relief relativement clément. « Dans ces descentes glissantes, on avait l’impression que les raideurs nous déposaient sur place ! », témoignait le lauréat de l’épreuve avec Nordine Benfodda, Frédéric Vialade, un spécialiste de la route (le tandem a cette fois fini quatrième). De la même façon, Antoine Planès et Xavier Leheutre laissaient filer Yohan Samanich et Laurent Friant, lorsque le relief devenait plus accentué. C’est sur la route que les futurs vainqueurs allaient rejoindre ceux qui les avaient distancés, juste avant les 20 kilomètres, d’une minute et quarante secondes sur une seule descente. L’équipe restait alors dans la foulée des raideurs quelques instants, le temps de discuter de la stratégie à adopter sur le finish : accélérer avant le dernier pic, ou attendre la portion de route finale pour jouer sur son point fort. Finalement, l’observation de leurs concurrents allait leur apporter une troisième issue : profiter de la baisse de régime adverse pour distancer progressivement le duo. Judicieux.

Les meilleures féminines ont joué la carte équipe mixte

Le tandem accentuait ainsi son avance jusqu’à l’arrivée, une avance portée à plus de quatre minutes. Mais on pouvait faire mieux ! Denis Biga et Hugo Gérard, sur vingt kilomètres, comptaient, eux, vingt minutes d’avance sur leurs poursuivants. Concédons à ces derniers que les vainqueurs étaient du même acabit que les autres ténors du Caillou, tous alignés sur trente kilomètres. Le fait qu’Hugo Gérard avait stoppé sa saison depuis un mois avait fait pencher le choix du duo sur la distance intermédiaire. Côté féminin, les principales athlètes de renom avaient choisi de participer en catégorie mixte, que ce soit sur 20 ou 30 kilomètres, Stéphanie Beldjilali et Marie D’Honneur formant la seule équipe femmes de la longue distance. Marie-Aline Cailleau s’en est le mieux sortie sur 30 km, devançant avec Rossano Di Paolo l’équipe d’Odile Huon et de René Mardjoeki de trois minutes. Sur vingt kilomètres, Isabelle Mermoud, accompagnée de Philippe Guichard, a, elle, battu au sprint (quinze secondes d’écart) Sabrina Rivière et Laurent Devaud. Mais Dominique Le Fecher, troisième, a fait très forte impression dans cette course, où c’est elle qui menait l’équipe, aux dépens de Pascal Le Fecher. L’an prochain, la Gigawatt souhaitera certainement retrouver sa participation d’antan. Elle pourra néanmoins s’inspirer de cette édition pour fidéliser les personnes présentes, tout comme ses bénévoles. La société organisatrice de l’événement, Enercal, disposait de 80 employés volontaires pour mener à bien cette édition 2008.

Laisser un commentaire