LNC du 08/05/2022 : Retour victorieux pour Ludovic Lanceleur

0
5

Retour victorieux pour Ludovic Lanceleur

Ludovic Lanceleur avait le sourire à l’arrivée du Plantathlon. Photos Claire Gaveau
Ludovic Lanceleur a dominé la course principale du Plantathlon, dimanche matin à Dumbéa Rivière. Il s’impose devant Adrien Claeyssen et Nathan Pawlicki alors que Natalia Prado et Angélique Plaire sont arrivées main dans la main.

Malgré une fine pluie en début d’épreuve, il est parfaitement passé entre les gouttes. Ludovic Lanceleur, de retour sur les épreuves de trail après un début d’année axé sur le VTT, où il a notamment participé aux Oceania à Brisbane, n’a pas tardé à reprendre son rythme effréné à l’avant des courses. Alors qu’il s’envolera début juin pour la Métropole, afin de participer à un ultra-trail, le coureur, qui s’alignera notamment sur le XTerra pour peaufiner sa préparation, a montré qu’il allait falloir compter sur lui ces prochaines semaines.

“À bloc”

Parfaitement affûté, il s’est même surpris lui-même en parcourant les 15 kilomètres de l’épreuve en 1 heure, 22 minutes et 52 secondes. “Au départ, je partais plus sur 1h40. Mais finalement, on était à fond tout le long. Il n’y a pas eu un seul moment de relâche, on a couru comme des malades pour essayer de gagner du temps à chaque instant. Même les ravitaillements, je n’en ai pas pris un seul. Tu passes, tu dis bonjour et c’est tout”, sourit-il à l’arrivée, profitant cette fois pleinement des boissons et des fruits mis à disposition.

Il faut dire qu’Adrien Claeyssen ne lui a pas facilité la tâche. Parti fort, ce militaire de profession, qui disputait son premier trail sur le Caillou, a imposé la cadence. “Quand je vois quelqu’un devant, l’objectif est de le rattraper et de le coller au maximum car je savais que la partie finale roulait bien”, enchaîne Ludovic Lanceleur. S’il n’a pas réussi à le rattraper avant le sommet du parcours, il a tout de même fait la différence “dans la partie technique”“Et ensuite, quand on est arrivé dans les cailloux, j’ai vraiment attaqué”, enchaîne-t-il.

Une stratégie payante alors que son concurrent, adepte du triathlon et donc plus à l’aise sur route que sur piste, n’a pu suivre le rythme dans la descente et a finalement franchi la ligne d’arrivée, installée au centre équestre du Yala Ranch, avec un peu plus de deux minutes de retard (1h25’06). Nathan Pawlicki complète le podium (1h30’21) de cette course disputée sur un parcours “très technique” avec notamment “sept traversées de rivière”. “Je crois que tout le monde était content car certains coureurs avaient le capot un peu ouvert et ça refroidit”, rigole Damien Bouteiller, l’organisateur. “C’est un côté de Dumbéa que l’on ne connaissait pas, on ne vient jamais par ici. C’est une belle découverte”, savoure de son côté Ludovic Lanceleur.

Un duo féminin

Du côté féminin, il a fallu attendre une trentaine de minutes pour voir débarquer les premières concurrentes. Elles étaient deux. Angélique Plaire et Natalia Prado, 2e de la Coast to Coast la semaine dernière avec son trio, ont fait course commune tout le long du parcours pour franchir la ligne d’arrivée simultanément (1h53’18). “Ce n’était pas prévu que je fasse ce trail au départ, elle a un niveau supérieur au mien, mais elle a su s’adapter à mon rythme. Même si elle dit que ne m’a pas attendue, je pense qu’à certains moments, elle aurait été sûrement un peu plus vite que moi”, avance Angélique Plaire. Et de lancer : “Ce n’est pas un championnat du monde, donc faire une course avec une amie c’est toujours cool”.

Et, comme tous les concurrents, elles ont également jeté leur “bombe de graines”, afin de revégétaliser un espace désert d’un ancien domaine minier. “On l’a bien jetée, ça nous a bien déchargées car faire la montée avec une graine, c’est dur”, assure, hilare, Natalia Prado après l’effort. Sport, écologie et bonne humeur étaient bien le trio gagnant dimanche à Dumbéa Rivière.

Natalia Prado et Angélique Plaire ont franchi la ligne d’arrivée ensemble. Tabatha Leduc complétant le podium féminin.

 

Ludovic Furcy et Anthony Dubois ont dominé la course de 10 kilomètres, tout comme Déborah Kaboer et Hélène Boutaric chez les filles.

150 coureurs

ont pris le départ du trail de 15 kilomètres, alors qu’environ 600 participants étaient réunis au Yala Ranch, inscrits sur l’une des trois distances organisées.

Repères

Les classements

15 km – Merrel

1. Ludovic Lanceleur 01:22:52

2. Adrien Claeyssen 01:25:06

3. Nathan Pawlicki 01:30:21

4. Jonathan Bousset 01:31:39

5. Clément Muller 01:33:34

6. Hugo Denis 01:33:38

7. Oswald Cochereau 01:33:47

8. Pierre Gautier 01:37:11

9. Loïc Dehan 01:37:56

10. Peter Parker 01:39:15

 

10 km – Canal +

1. Anthony Dubois 01:12:37

2. Ludovic Furcy 01:12:37

3. Damien Delotte 01:14:18

4. Jean-Guy De Gaillande 01:19:05

5. Deborah Kaboer 01:19:16

6. Vincent Mailhol 01:20:12

7. Helene Boutaric 01:20:45

8. Benoit Travers 01:22:34

9. Steve Deniau 01:23:37

10. Jean Baptiste Heirich 01:23:49

“Je suis content de ne plus courir”

Damien Bouteiller, le responsable de Sport Santé Calédonie, était un homme heureux dimanche alors que le public a répondu présent sur cette 1re édition du Plantathlon. “Surtout sur le 5 km où habituellement on n’a pas autant de monde. Là, il y avait énormément d’enfants, c’est une très belle réussite”, glisse-t-il, admiratif en revanche du chrono réalisé par Ludovic Lanceleur. “Je suis bien content de ne plus courir quand je vois ça, je préfère les suivre d’ici dorénavant”, rigole l’organisateur, qui proposera le Dmba Trail le 26 juin, avant le lancement du VTT Pro Tour le week-end suivant.

Article précédentLNC du 06/05/2022 : Le Plantathlon, rassemblement sportif et écologique à Dumbéa
Article suivantLNC du 09/05/2022 : Adrien Claeyssen, l’invité surprise du Plantathlon

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici