LNC du 08/07/2014 : Trail. Retour sur la 23e Transcalédonienne

0
139

Un bon cru 2014

Organisée sur les pistes de la tribu de Koniambo, à Koné, la Transcalédonienne a été l’événement phare du week-end sur le territoire. Retour sur cette 23e édition qui a, une nouvelle fois, tenu toutes ses promesses.
 

L’objectif de la Transcalédonienne est aussi de faire découvrir aux coureurs des endroits toujours très atypiques. Au menu de cette édition 2014, les recoins de la tribu de Koniambo.

Photos Matthieu Bigouroux

 

  •  Tracé

L’année dernière, c’était en province Sud, du côté de La Foa, que l’association Défi Santé avait décidé de planter son camp de base pour la Transcal. 57 km au menu du trail. Cette année, changement de décor mais pas de rythme. Toujours deux jours de trail sur la commune de Koné et sa tribu de Koniambo avec au menu des festivités, plus de distance à parcourir. 68 km de course en pleine nature au fil des rivières, des carrières et des massifs de pinus du Nord. « C’est la première année où les concurrents ont 30 km à parcourir la seconde journée. C’est ce qui a fait une des spécificités de ce tracé. Un parcours soutenu qui a demandé beaucoup d’engagement », explique Lucien Dumas, le directeur de course de cette Transcal 2014. Plus de distance mais moins de grimpette qu’à La Foa. Quoique. 3 636 m d’altitude en lieu et place des 3 840 m de 2013. Deux difficultés majeures toute de même dans ce trail 2014. Outre ses 37,5 km de course, le premier jour possédait aussi l’ascension la plus importante de la compétition avec les 780 m du massif du Koniambo et de la tribu d’Atéou, la plus haute de Nouvelle-Calédonie. La seconde journée, établie à 30,5 km de course, a également eu son petit lot de grimpettes. Un immense sentier de niaoulis, perché aux abords de la tribu de Noelly, qui a accueilli les coureurs à plus de 580 m d’altitude. Au total, quatre tribus ont été traversées, Koniambo, Atéou, Noelly et Tiaoué. « Une coutume a été faite avec les habitants de Koniambo le premier jour. C’était primordial. La Transcal, c’est du sport mais aussi de la convivialité et du partage. Tout le monde s’est mobilisé pour un accueil extraordinaire » ajoute Christian Perez, le président de l’Association Défi Santé.

 

  •  Participants

L’année dernière, proximité ou non avec Nouméa, 845 coureurs avaient pris part à la course. Cette année, « seulement » 704 inscrits pour ce trail grand Nord du côté de Koné. 54 équipes partantes le premier jour en Trans-mixte, 52 en Trans-unisexe et 121 en Trans-découverte. Un beau panaché si l’on compte les Trans-handisport, juniors, sponsors. Au total, il y a eu cinq abandons et une seule intervention sanitaire héliportée sur le tracé. « Après deux secondes places et un abandon les années précédentes, 2014 a été la bonne pour moi. Le parcours a été compliqué. Il a fallu surtout gérer la fatigue, les temps forts et les temps faibles. C’est une belle récompense pour l’équipe » a expliqué Caroline Favier de l’équipe Montagnat, vainqueur de l’épreuve reine, la Trans-mixte. « Ça a été une Transcal encore très relevée. Le rythme a été soutenu du début jusqu’à l’arrivée et le niveau des concurrents était bien au rendez-vous. De bon augure pour le trail en Nouvelle-Calédonie », a rajouté Ludovic Lanceleur, ancien double tenant du titre, troisième au finish cette année.
 

  •  Bénévoles

On ne le répétera jamais assez. Si la Transcal est ce qu’elle est aujourd’hui, c’est en partie grâce à l’implication sans faille de centaines de bénévoles qui œuvrent chaque année au bon déroulement de la course. Ils étaient encore plus de 130 cette année, sur tous les fronts. « Logistique, parcours, accueil auprès de la tribu ou encore sécurité. La Transcal, c’est une grande famille » a expliqué Jean-Marie Viard, chauffeur sur site. Pour l’édition 2015 en province Sud, ils seront encore nombreux en coulisses, à superviser, gérer, réparer et surtout faire vivre, une nouvelle fois, tout l’esprit Transcal sur les pistes du Caillou.

704

C’est le nombre de participants inscrits, toute catégorie confondue, à cette Transcalédonienne 2014 à Koné. L’année dernière, à La Foa, le trail le plus couru de Nouvelle- Calédonie avait connu une affluence un peu plus importante avec 845 coureurs au total.

Résultats 2014

Trans-mixte
1. Montagnat (Cochereau, Favier, Guesdon) en 8h57’49’’
2. Licorne Sports (Bouteiller, Santos, Hiri Goyen) à 5’24’’
3. Joyli (Ecoiffier, Lanceleur, Ecoiffier) à 12’34’’
4. Les Krenos (Soleirol, Giarmana, Biondo) à 42’32’’
5. Moving (Gilquin, Humeau, Cochou) à 1 h 03’ 01”

Trans-unisexe masculin
1. Les Citrons Pressés (Guillaume, Richard, Bur) en 8h57’40’’
2. Y avait pas de femme (Esposito, Samanich, Obizil) à 22’07
3. Road Trans Distri (Le Gallic, Devillers, Robert) à 33’31
4. Les Barggots du RSMA (Mafoa, Odules, Lahoun-Pecooste) à 1h23’56’’
5. Pacific Energy 2 (Kauptun, Lakin, Lawakerp) non classé, abandon la première journée.

 

MBig

Laisser un commentaire