LNC du 09/03/2015 : Triathlon. Super-sprint du Kiwanis

0
306

Szalamacha enfonce le clou

Le triathlète de l’AS Tri Mont-Dore Mathieu Szalamacha a remporté samedi matin à Port-Oueghi la première compétition enchaînée de la saison. Il devance David Beaumont et Nathan Barberis. Charlotte Robin est première féminine.

20150309_lnc

Pour son premier triathlon de l’année, Mathieu Szalamacha (au centre) a devancé David Beaumont (à gauche) et a montré qu’il était déjà dans le rythme à Boulouparis. Charlotte Robin (en bleu) a, elle, dominé le classement féminin, notamment grâce à une bonne partie natation dans la marina de Port-Ouenghi.

Photos MRB

Mathieu Szalamacha – David Beau mont. Le duel était attendu et il a bien eu lieu à Boulouparis. Déjà vainqueur lors du Trophée Ozone la semaine dernière, Mathieu Szalamacha a prouvé encore une fois que c’est bien lui, le triathlète en forme en ce début de saison sur ce super-sprint du Kiwanis (375 m de nage, 10 km de vélo et 2,5 km de course à pied). « Après une belle pause estivale, je suis arrivé très frais commente-t-il. J’ai plus d’entraînement sur les courtes distances comme celle d’aujourd’hui [samedi]. C’est ce qui a fait la différence. » Moins d’une minute plus tard, David Beaumont passe la ligne d’arrivée. « Je suis fatigué, lâche-t-il. J’ai bien nagé, le vélo s’est aussi bien passé. Mais je n’ai pas réussi à prendre assez d’avance. La course à pied était dure avec des passages qui ont vraiment cassé le rythme. Je savais que Mathieu serait plus performant sur ce genre de course. Et puis c’est vrai que je manque encore de tonus. Mais je ne m’inquiète pas pour le reste de la saison. »

 

Natation. Pourtant tout était très bien parti pour David Beaumont. Si après 375 m de natation dans la marina, c’est Nathan Barberis et Charlotte Robin qui ont, sans grandes surprise pour ces spécialistes de la nage, dominé la première partie, le triathlète de l’AS Magenta a su rester au contact en ne sortant de l’eau qu’une poignée de secondes plus tard. De quoi garder ses distances avec le vainqueur du jour. Mais à l’arrivée du vélo, Szalamacha n’est qu’à trente secondes. « Je l’ai dépassé un peu avant la moitié de la course à pied explique le sociétaire de l’AS Tri Mont-Dore. Je me sentais d’attaque, je savais que je pouvais le dépasser. »

 

Chute. Un duo de tête qui n’a pas du tout été inquiété dans cette compétition. Alors que David Esposito revenait très en forme de sa virée en Australie et des Oceania de triathlon nature, il a été contraint à l’abandon après une violente chute à l’arrivée de la partie vélo. Vainqueur potentiel, il est piégé par les gravillons qui jonchent la route devant la marina, de quoi rater son freinage et perdre l’équilibre. Une mésaventure qui laisse le champ libre à Nathan Barberis (CTNC) pour occuper la dernière place du podium. Mais, tous le savent, les choses sérieuses commencent dans deux semaines avec le triathlon de Bouraké. Le premier des trois sprints qualificatifs pour les Jeux du Pacifique en juillet.

 

Robin repart de l’avant

Il n’y a eu aucun suspense du côté du classement féminin. Après une quatrième place lors du trophée Ozone, Charlotte Robin (CTNC) a pris une petite revanche ce week-end, en s’imposant chez les dames. Spécialiste de la natation, elle a su prendre un grand avantage dès la sortie du plan d’eau. Une avance sur Solenne Kerleger qu’elle gère en vélo puis en course à pied. « J’ai aussi profité de l’absence de Céline Hirzel [qui a remporté le Trophée Ozone, NDLR], reconnaît-elle. Mais comme on dit, les absents ont toujours tort (rires). »

Mathieu Ruiz Barraud / mathieu.ruizbarraud@lnc.nc

Laisser un commentaire