LNC du 10/03/2014 : Trail. Oswald Cochereau a remporté hier la course de la Ouenghi

0
211

Une bonne mise en jambes

Oswald Cochereau a eu l’honneur d’inaugurer le palmarès du tout nouveau Trail de la Ouenghi. Cette course, qui a réuni plus de 200 concurrents, a permis aux locaux de la course de montagne de s’échauffer dans la perspective des Trails du Nord.
 

Les participants étaient nombreux, hier, pour venir courir au tout premier Trail de la Ouenghi. C’est Oswald Cochereau qui a remporté la course en moins d’une heure.

Les participants étaient nombreux, hier, pour venir courir au tout premier Trail de la Ouenghi.

C’est Oswald Cochereau qui a remporté la course en moins d’une heure.

Photo Niki Nedermeier

 

Pour une première, elle était réussie. « Première », elle l’était doublement car il s’agissait hier de la toute première édition du Trail de la Ouenghi mais aussi car c’était la première course de montagne de l’année. Hélène Taylor, l’une des organisatrices de l’événement, explique que le calendrier avait été mûrement réfléchi pour proposer une « mise en jambes » avant la saison des trails du Nord. « On voulait ouvrir l’année avec un petit format pour que les gens puissent se chauffer progressivement avant d’attaquer des courses plus longues. On ne voulait pas d’un parcours de 30 km, par exemple, parce ce qu’on voulait aussi faire venir du monde. » Et du monde, il y en a eu, avec 230 inscrits qui se sont retrouvés sur un domaine privé, dans les environs de la rivière Ouenghi, près de Boulouparis, pour parcourir les 12 kilomètres de sentiers, « bien balisés pour que les gens ne se perdent pas, on y tenait. » Il y a même eu du beau monde, avec la présence d’un beau plateau de favoris comme Oswald Cochereau, Jeremy Obozil, Nordine Benfodda ou encore Franck Santos. Voilà qui laissait présager d’une belle bagarre à l’arrivée.

 

Spécialiste. Le déroulé du parcours a le mérite d’être simple. De la montée sur les six premiers kilomètres, avec tout de même 500 mètres de dénivelé, et de la descente pour finir. Le tout parsemé de beaux points de vue, de manguiers, de pandanus dont n’ont pas franchement pu profiter les participants. L’avantage des petits formats, c’est que les coureurs les plus rapides attaquent d’entrée et cherchent à creuser l’écart. Et ce trail n’a pas dérogé à la règle. Oswald Cochereau, en bon spécialiste de la montagne, a mis la pression d’entrée de jeu sur ses concurrents directs. Jérémy Obozil s’est accroché et a pu suivre le train mais Nordine Benfodda lui commençait déjà à souffrir. Au final, Oswald Cochereau remporte la course en 58 minutes 02, suivi de Jérémy Obozil, décidément abonné aux deuxièmes places après le trophée Ozone en triathlon, le week-end dernier.

 

Sprint. Chez les féminines, une nouvelle venue, Clémence Moy, a remporté la course avec 1’14 d’avance sur la grande favorite Céline Debaene. Mais les deux sportives se sont livré un beau duel, finissant la course au sprint sur la ligne d’arrivée. Au final, seule une poignée de secondes les a séparées. Avec de bons retours du public, un temps de référence pour les prochaines éditions très intéressant et des projets pleins la tête, les organisateurs souhaitent pérenniser cette course. « L’année prochaine, on va proposer au public deux parcours sur ce domaine. Le succès d’aujourd’hui était encourageant. » Les fans de course sont prévenus, ils ont désormais un nouveau rendez-vous à cocher dans leur agenda.

François Benito

Laisser un commentaire