LNC du 11/02/2019 : Plaire cartonne à la Tarawera

0
4
De gauche à droite, Damien Boutellier, Teva Martin, Franck Santos et Angélique Plaire. Photo D.R.

De gauche à droite, Damien Boutellier, Teva Martin, Franck Santos et Angélique Plaire. Photo D.R.TRAIL. La coureuse de 29 ans a bouclé les 102 km de l’ultra trail de la Tarawera, en Nouvelle-Zélande en 10 h 39 min et 47 sec, samedi. De quoi lui permettre de prendre la 3e place chez les féminines.

Contrat réussi pour Angélique Plaire ! Malgré la présence d’une partie des meilleures traileuses sur cette 2e manche du circuit mondial d’ultra trail, la Cagoue est finalement parvenue à finir dans le top 5, et même mieux, à s’offrir un podium. « C’est une 3e place qui me fait plus plaisir qu’une 1re place ailleurs », expose la licenciée de l’AC Païta, qui termine 21e au scratch.

C’est un cap qu’a passé celle que l’on surnomme « Angèle », qui n’avait jamais participé à une course aussi relevée. Mais pour espèrer franchir la première la ligne d’arrivée de ce genre d’épreuve, la route est encore longue. Car devant, les deux autres féminines étaient intouchables.

Belle course

L’Américaine Courtney Dauwalter boucle les 102 km en 9 h 28 min et 3 sec, soit plus d’une heure avant la Calédonienne, suivie de l’Australienne Stéphanie Auston en 9 h 48 min et 11 sec. « Les 40 premiers kilomètres, c’était de la piste, le parcours était très roulant. C’est là où elles ont creusé l’écart », analyse la traileuse du Caillou.

Le reste était quant à lui un vrai régal pour les yeux : « On passait à côté de lacs et de cascades, c’était une belle course. Sans le décor autour, on aurait pu se croire dans le Ouen Toro avec un peu le même sol et ses racines. » Angélique Plaire a parcouru les 58 premiers kilomètres seule, avant de se faire rattraper par la 4e, la Néo-Zélandaise Fiona Hayvice, qui avait remporté l’épreuve en 2016. « Elle m’a rejoint au PC, et on a couru les 200 mètres suivants ensemble », raconte la Calédonienne. Jamais loin derrière par la suite, la Kiwie finit seulement deux minutes derrière « Angèle ».

Prochaine étape pour la Calédonienne, les 100 km de l’Ultra trail australien à Katoomba, dans les Blue Mountains, mi-mai, qui est également une épreuve du circuit mondial. L’occasion de prouver une nouvelle fois qu’Angélique Plaire a bien sa place parmi l’élite.

Plus vieux coureur

Ils étaient une trentaine de Calédoniens à avoir également répondu présent à ce rendez-vous planétaire du trail. Si le podium masculin du 102 km s’est joué en moins de 8h30, Wesley Lentini est arrivé à la 24e place du classement général avec un temps de 10 h 51 min et 38 sec, synonyme d’une 10e place chez les 30 à 39 ans. Belle performance également de Pierre Allard qui finit l’épreuve en 11 h 15 min et 50 sec, lui permettant d’obtenir une 38e place.

Mais la médaille du mérite revient sans aucun doute à André Bedas qui était le coureur le plus âgé avec ses 74 bougies. Le doyen a parcouru les 102 km en 19 h 19 min et 51 sec. De quoi lui assurer la première place chez les 70 à 79 ans… où il était le seul inscrit.


Savoir +

Thomas Hirigoyen, qui était inscrit sur le 160 km, n’a finalement pas pu prendre part à la course, ne s’étant pas complètement remis de sa récente dengue.

Santos et Boutellier solides sur le 50 km

Ils signaient tous les deux leur retour à la compétition après des blessures l’an passé. Franck Santos et Damien Boutellier n’ont pas démérité sur le 50 km de l’ultra trail de la Tarawera, samedi matin sur l’île du Nord de la Nouvelle-Zélande. Si Damien Boutellier est parti plus vite que son compère, il a « explosé » au 40e km à cause de crampes aux ischios-jambiers. « J’ai serré les dents pour terminer », raconte le traileur de 36 ans. De quoi permettre à Franck Santos de lui passer devant au dernier PC. Il termine ainsi l’épreuve à la 11e place en 5 h 1 min et 35 sec. Damien arrive 5 minutes plus tard, en 15e position.

Laisser un commentaire