LNC du 11/05/2019 : L’Ultra-Trail NC se dévoile dans le Sud

0
53
Le parcours de l’Ultra-Trail de Nouvelle-Calédonie. Photo OpenMap
Le parcours de l’Ultra-Trail de Nouvelle-Calédonie. Photo OpenMapTrail. L’Union des traileurs de Nouvelle-Calédonie a présenté hier la nouvelle édition de l’UTNC (les 8 et 9 juin prochain). Une course qui sera l’épreuve reine du Festival de trails, lequel comptera 6 parcours. Finis les sentiers de Païta, place à la terre rouge du Grand Sud. Pour sa 3e édition, l’UTNC met le cap au Sud avec une édition qui se court au Mont-Dore. Un changement d’air qui accompagne, en fait, une volonté de développer la destination Calédonie. « C’est la province Sud, un de nos partenaires institutionnels, qui voulait que le parcours mette en valeur les chemins de grandes randonnées du Sud, explique Daniel Bonnefis, président de l’association de l’Union des traileurs de Nouvelle-Calédonie, qui organise l’événement. Un mouvement qui a été accompagné par le Mont-Dore, notre autre partenaire institutionnel. » C’est donc un parcours de 134 km avec plus de 6 000 mètres de dénivelé positif qui a été tracé et qui s’appuie sur certains tronçons du GR déjà existants. Dans le détail, tout commencera à 4 h 30 le matin du samedi 8 juin, au parc Paul-Bloc de Plum, en face de la mise à l’eau. Après un passage par la plage, les coureurs entameront la montée du Mont-Dore, première difficulté du parcours. Cap ensuite sur le col de Mouirange, puis le parc de la Rivière bleue. Une fois arrivé au niveau des chutes de la Madeleine, il sera temps de retourner vers Plum avec des passages par les parcs éoliens, ouverts pour l’occasion. « Cette zone, c’est le centre technique du trail, résume Daniel Bonnefis. Si certains passages sont inédits, car privés, beaucoup de tronçons sont souvent utilisés par les traileurs pour leur entraînement. » Sur les 10 points de contrôle, 8 seront accessibles par la route. De quoi permettre aux spectateurs de suivre la course de très près. Plaire contre Niwa Concernant le plateau de participants, « 110 coureurs se sont déjà inscrits, précise Stéphanie Lacroix, trésorière de l’Union. Mais on devrait en compter une quinzaine de plus d’ici la course. » L’UTNC n’est pas accessible à tout le monde et un minimum de points, acquis lors des deux dernières saisons, est nécessaire pour participer. Une vingtaine de coureurs de l’extérieur sont attendus du Japon, de Métropole, d’Australie ou de Nouvelle-Zélande. Parmi eux, Kaori Niwa, 2e du dernier Ultra-Trail Mont-Fuji et 4e de l’Ultra-trail du Mont-Blanc en 2017. Une belle opposition pour la tenante du titre, la Calédonienne Angélique Plaire. Chez les messieurs, Ludovic Lanceleur, 2e l’an passé derrière Martin Kern (absent cette fois), n’est pas encore inscrit, contrairement à Franck Santos et à David Esposito. Les locaux auront en face un client en la personne du Métropolitain Thomas Lubin, premier du X-Terra de Moorea l’an dernier.

Le Festival de trails

L’UTNC ne sera pas la seule course du week-end. Et si l’an dernier, il n’y avait en plus qu’un trail de 50 km, cette fois trois autres parcours seront proposés (75 km et 32 km le samedi et 18 km le dimanche), ainsi que deux randonnées (5 et 10 km le dimanche). Le tout rassemblé sous le nom de Festival de trails. De là à détourner les traileurs de l’UTNC ? « Pas du tout, explique Stéphanie Lacroix, membre de l’organisation. On s’est rendu compte que pour les deux parcours de grandes distances, on dépasse nos objectifs d’inscriptions. » Des inscriptions qui sont d’ailleurs ouvertes jusqu’au 4 juin.

Commentaires

Aucun commentaire pour l'instant