LNC du 12/03/2014 : Stand up paddle. Il participera à la NRJ Pro Cup

0
205

Titouan Puyo, grand favori

Titouan Puyo part grand favori de la NRJ Pro Cup, qui se déroulera ce week-end à l’anse Vata. Une édition plus relevée que l’année dernière, qui devrait lui permettre de peaufiner sa préparation pour les Mondiaux de stan up paddle, en mai.
 

La NRJ Pro Cup sera une étape importante dans la préparation de Titouan Puyo pour les Mondiaux au Nicaragua en mai.

La NRJ Pro Cup sera une étape importante dans la préparation de Titouan Puyo pour les Mondiaux au Nicaragua en mai.

 

Après une spectaculaire ascension l’an dernier, Titouan Puyo engrange les victoires en « longue distance » en 2014. Il voudra confirmer cette tendance en remportant une NRJ Pro Cup plus relevée que l’année dernière avant de finaliser sa préparation pour les Mondiaux. Les Mondiaux de stand up paddle (SUP), qui vont se dérouler en mai au Nicaragua, se rapprochent à grands pas pour Titouan Puyo. Le champion de France en catégorie longue distance, récent vainqueur de la course relevée des Twelve Towers en Australie, peaufine actuellement sa préparation en Calédonie. La NRJ Pro Cup tombe donc à pic, pour « l’extraterrestre », comme il est parfois surnommé, pour tester son niveau de forme et se jauger face à une compétition locale et internationale, puisque, pour la première fois, des invités australiens seront présents.

 

Compétiteurs. Ces derniers, rencontrés par le jeune Calédonien lors de son séjour en Australie en février, ont été approchés par celui-ci et ils n’ont pas hésité à franchir le pas. « On est super contents d’avoir des invités étrangers pour la première fois, approuve Bruno Masson, l’un des organisateurs. Ils viendront relever le niveau de la course, c’est bien. » Car ce ne sont pas des inconnus qui se présenteront sur la plage de l’anse vata, ce samedi, pour rallier la plage du Kuendu Beach. Le plus compétitif sur le papier, Christopher Parker, appartient « aux dix meilleurs Australiens, qui ont un très bon niveau en SUP » d’après Bruno Masson. Mais les Australiens ne seront pas les seuls à se dresser sur la route de Titouan Puyo. Il faudra aussi compter avec Vincent Verhoeven, qui fait partie du haut niveau national. Et surtout, bien sûr, avec les compétiteurs locaux, comme la « légende » Jean-Louis Colmas, 61 ans, qui a gagné l’an dernier, et Franck Muller, « qui est en pleine forme actuellement et qui se prépare à faire une course de 52 km, entre deux îles à Hawaii au mois de juillet. » Cela sera-t-il suffisant pour stopper le champion de France, actuellement sur un petit nuage ? Rien n’est moins sûr.

 

Favori. Humble, comme à son habitude, il a du mal à assumer naturellement la place de favori de la compétition. Néanmoins, il finit par reconnaître que « sur cette course, en Calédonie, on peut dire que c’est le cas, même s’il y a un bon niveau ». Si sa distance fétiche reste le « down wind », c’est-à-dire la course de longue distance dans les vagues avec le vent dans le dos (qui aura lieu le samedi), il s’alignera aussi en beach race et en course par équipes le lendemain. Il est d’ailleurs enthousiaste à l’idée de s’aligner sur plusieurs courses, « c’est bien d’avoir une confrontation pour ma préparation ». Il précise sa pensée : « Avoir des concurrents avec des planches de 14 pieds devant moi, ça me fera des lièvres à aller chercher, vu que moi j’aurai une planche plus courte et qui va moins vite. » En clair, il n’évolue vraiment pas sur la même planète que les autres et mérite définitivement son surnom.

Trois épreuves pour une coupe

Trois courses seront au programme de l’événement de ce week-end. Le samedi, à partir de 13h, aura lieu une course de longue distance dont le départ aura lieu à l’Anse-Vata et sera longue de 17 km. Le lendemain, au même endroit, se déroulera une beach race de 6 km, qui consistera à tourner autour de bouées, puis à courir sur la plage avec sa planche. « C’est une épreuve technique, avec des courbes à faire. Et courir dans le sable avec une planche de 10 kg, ce n’est pas facile » précise Mikael Calmels, conseiller technique de l’ASPTT Nouméa Glisse, organisatrice de l’évènement . Troisième moment fort de la compétition, la course de relias, qui aura lieu le dimanche après-midi, « qui sera plus une initiation. » Il estime néanmoins que, dans l’ensemble, la compétition est orientée vers
des « pratiquants confirmés. » Pour plus d’informations 93 18 90 ou www.ang.nc.
 

Laisser un commentaire