LNC du 12/04/2013 : Trail. 8e édition du Gorobaï, à Païta

0
302

L’attrait de la nouveauté

Le nouveau parcours du Gorobaï, qui s’essaiera, dimanche matin, aux reliefs avoisinant le stand de tir de ball-trap de Païta (site de départ et d’arrivée) a fait le plein de concurrents, mais aussi de postulants à la victoire de l’épreuve reine : le 15 kilomètres.

Oswald Cochereau (à droite) s’est fait connaître sur le championnat de course de montagne.
Il tentera de confirmer dimanche.

 

Plus de trois cents engagés annoncés, pour cette 8e édition du Gorobaï nouvelle formule… Exit donc, cette année, la plaine de la fête du bœuf, place au champ de tir du ball-trap… Histoire sans doute d’inciter les participants à accélérer le pas. Mais peu importe l’endroit, l’allure de la matinée sera inévitablement soutenue, tant le trail, qui reste attaché à la commune de Païta, a su s’attirer les faveurs du gratin local. Une semaine après la première manche du Grand Prix du Nord à Voh, on devrait y retrouver les principaux animateurs d’alors, à commencer par Ludovic Lanceleur, vainqueur samedi dernier. Thomas Prono, passé à côté de sa course de reprise, aura, lui, une revanche à prendre sur un tracé plus roulant qui devrait faire les affaires de ce spécialiste du hors stade.

 

Un tracé pour rouleurs

 

Le profil du jour semble également convenir aux qualités d’Oswald Cochereau. Nouvellement arrivé sur le Caillou, celui qui s’était classé deuxième du championnat de course en montagne le mois dernier se sait plus à son aise sur les parcours peu accidentés, et pourrait alors profiter du rendez-vous pour marquer encore davantage les esprits, en écartant de sa route les autres flèches annoncées au départ, tels Thomas Testet et Yohan Samanich.Le Gorobaï semble en revanche avoir moins séduit les pointures du circuit féminin. Véronique Chamberland semble ainsi disposer de toute latitude pour s’offrir le premier succès de sa saison. Elle aura tout de même à se méfier de la marathonienne Josiane Chipeaux, là encore dans le cas où les 650 mètres de dénivellation positive de la matinée devaient s’avaler relativement facilement.

 

Le Gorobaï, dimanche à partir de 8h30 à Païta. Trois parcours : 4, 9 et 15 kilomètres.

Commentaires

Aucun commentaire pour l'instant