LNC du 13/03/2022 : Szalamacha dompte Vernay à Bouraké

0
57

Szalamacha dompte Vernay à Bouraké

Mathieu Szalamacha a nagé devant Patrick Vernay. Au terme des 750 mètres dans l’eau (en deux boucles avec passage sur la plage), le premier comptait deux secondes d’avance sur le second, vingt secondes derrière la leader, Charlotte Robin. Photos A.F.
Petit événement samedi sur la presqu’île de Bouraké, à Boulouparis : Patrick Vernay n’a pas gagné le triathlon Jérémy-Broutté, organisé par le club de la JSVDT. C’est la première fois qu’il est battu par un concurrent local sur un triple effort en Calédonie. Chez les femmes, victoire de l’inévitable Charlotte Robin, devant Natalia Prado.

D‘ordinaire, il y a deux constantes dans le triathlon : Patrick Vernay gagne, et le vaincu, même déçu, s’empresse de féliciter le vainqueur. Samedi matin, dans la chaleur de Bouraké, sans vent, il ne s’est produit ni l’un, ni l’autre.

La 1re place est revenue à Mathieu Szalamacha (38 ans), en 55 minutes et 57 secondes. Patrick Vernay (48 ans) termine 7 secondes derrière, là encore un temps canon comparé aux éditions passées, sur le même parcours, de format sprint (750 m de natation, 20 km à vélo, 5 km à pied).

Les deux hommes, qui se préparent pour les Minijeux du Pacifique en juin aux Mariannes du Nord, étaient au coude à coude quasiment jusqu’à la fin de la course à pied, moment où, dans une côte, Mathieu Szalamacha a porté une accélération décisive. À l’arrivée, Patrick Vernay n’a pas salué son adversaire, agacé par son comportement plus tôt à vélo. « Il n’avançait pas », puis « dès que je le doublais il se mettait derrière. Et dès qu’il y avait une bosse, il démarrait… Ce n’est pas fair-play, ça. Ça m’a étonné de lui, parce que c’est quelqu’un de très généreux dans l’effort. Là, je n’ai pas compris pourquoi il a fait ça, si ce n’est pour me casser les jambes. » Réponse du vainqueur : « Je me doutais qu’à vélo il allait essayer d’appuyer très, très fort. Et ça s’est vérifié : sur du plat, il me malmène. Alors je reste en dehors de la zone de drafting, à 5-7 mètres, et je m’accroche comme je peux. Après, j’ai un gabarit peut être un peu plus pêchu sur la montée. Chacun sa gestion de course, ses points forts, ses points faibles. »

« Ça fait du bien ! »

Deuxième du Triathlon de la rentrée (format XS) derrière Patrick Vernay fin février, Mathieu Szalamacha savoure sa victoire. « Ça fait du bien ! Vivement la prochaine (course, prévue à Thio), qu’on se réexplique différemment (avec Patrick). Je pense que je dois encore gagner un peu à vélo, pour lui montrer que je suis aussi fort que lui. Là, il en doute encore… » La conclusion revient à Patrick Vernay. « On est parti vite, on a terminé vite. Il a démarré, je n’y suis pas allé. Si j’avais eu dix-quinze ans de moins, j’y serai allé. J’aurais souhaité gagner, pour ne pas me faire battre, mais je n’ai pas non plus la grosse hargne pour gagner… C’est le triathlon de Bouraké, ce n’est pas une ligne à ajouter à mon palmarès… »

Charlotte Robin a fini 10e du classement scratch et 1re féminine, en 1 h 05’23. Meilleur temps (hommes et femmes confondus) en natation (9’22), elle a roulé en 35’09 et couru en 20’52, gagnant avec 2’48 d’avance sur Natalia Prado. Elle avait déjà remporté le Triathlon de la rentrée il y a deux semaines à Nouméa, avant de confirmer à l’Aquathlon de l’Olympique.

 

Serge Letocart, responsable des sections triathlon et athlétisme de la JS Vallée-du-Tir (club organisateur), ravitaille Franck Santos, 3e de la course grâce notamment à une course à pied rapide (toutefois moins que les 16’28 de Szalamacha).

 

Florian Barket, ex-cycliste de haut niveau, et nouveau venu en triathlon, a été impressionnant sur la partie vélo, avalant les 20 kilomètres en 29’03, lui permettant de largement remonter. Troisième au moment d’aborder la course à pied, il a finalement été doublé par Franck Santos.

 

Il n’y a pas de course sans l’aide de bénévoles, que ce soit pour assurer la sécurité (pas simple avec une route restée ouverte) ou encore le balisage du parcours. Comme ici le demi-tour vélo, après la première des deux boucles de 10 kilomètres.
Previous articleLNC du 13/03/2022 : La saison des trails démarre avec un vainqueur surprise à Tina

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here