LNC du 13/09/2013 : Athlétisme. 8e édition de La Nouméenne

0
447

Les femmes sont à l’honneur

 

Une fois encore, elles seront nombreuses à prendre le départ de « la Nouméenne », dimanche matin. L’occasion de courir, ou de marcher, pour une bonne cause.

 

La Nouméenne, c’est pour ce dimanche, du côté de Sainte-Marie.

La Nouméenne, c’est pour ce dimanche, du côté de Sainte-Marie.

Photo Archives LNC

 

C’est une certitude, elles seront de nouveau nombreuses à participer à « La Nouméenne », une course sportive (4 km) mais avant tout caritative, dimanche matin du côté de Sainte-Marie. Car, comme toujours, elles vont courir, ou marcher, pour la même cause, la lutte contre le cancer du sein. Un combat pour lequel la section athlétisme du club de l’ASPTT s’engage depuis plusieurs années, tous les bénéfices étant reversés à la Ligue contre le cancer. « La Nouméenne, c’est vraiment l’occasion de contribuer à une bonne cause », assure Colette Masson, membre de l’organisation, très enthousiaste. « Il faut savoir que les inscriptions sont ouvertes depuis moins de deux jours et que, déjà, nous sommes quasiment en rupture de tee-shirts. A l’heure actuelle (jeudi après-midi), nous avons reçu plus de 600 inscriptions », ajoute-t-elle, satisfaite de voir un tel engouement pour cet événement. D’autant que les inscriptions peuvent encore être prises aujourd’hui (11h00 à 13h00 et 16h00 à 18h00) et samedi (9h00 à 11 heures), à l’hippodrome Henry-Milliard. On l’a compris, des joggeuses, des « sportives du dimanche », des marcheuses mais aussi des athlètes confirmées seront de la partie. « Pour le moment, nous avons reçu les inscriptions d’une soixantaine d’athlètes licenciées. Mais il est encore difficile de dire qui sont les favorites. »

 

Ambiance. Pour jouer les premiers rôles, on pense notamment à Anne Beaufils (NDLR : elle n’était pas encore inscrite, hier matin), la lauréate de la précédente édition. La sociétaire de l’ASPTT vient d’ailleurs de participer aux Minijeux du Pacifique, à Wallis, où elle a remporté les 5 000 et 10 000 m (sur piste). « Mais, peu importe la performance. L’essentiel est de courir pour la bonne cause. En tout cas, nous nous attendons à accueillir beaucoup de monde car elles aiment toutes l’ambiance de cette manifestation », précise Colette Masson. De l’ambiance, c’est sûr, il va y en avoir, dimanche matin, du côté de la baie de Sainte-Marie.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here