Record d’affluence pour la Nouméenne (LNC du 13/09/2010)

0
181

LNC du 13/09/2010 : Record d'affluence pour la Nouméenne

 

Cela faisait bien longtemps qu’elle n’avait plus gagné de course. Isabelle Oblet s’est enfin imposée, hier, devant un énormissime peloton de 857 Nouméennes – record absolu -. Si l’athlète relativise son succès par la faible concurrence du jour, l’ampleur de la manifestation permet pourtant à la sociétaire de l’ASPTT de revenir sur le devant de la scène par la grande porte.

« Cela doit faire trois ou quatre ans que je n’avais plus rien gagné », savourait Isabelle Oblet, hier matin sur la baie de Sainte-Marie, au terme des quatre kilomètres de course proposés à toutes ces femmes du Caillou désireuses de soutenir la lutte contre le cancer.
Bon nombre d’entre elles ne s’étaient d’ailleurs inscrites qu’à cette fin. « Tout le monde connaît, dans son entourage, quelqu’un touché par ce fléau, soulignait Marie-Jo Berthet, organisatrice pour le compte de l’ASPTT. C’est ce qui explique en grande partie, je pense, le succès grandissant de notre manifestation. » Toutes solidaires, donc, mais de deux façons différentes : en course ou en marche. Côté marche, la baie de Sainte-Marie est devenue la scène d’un élan de convivialité continu durant près d’une heure. « Toutes, nous applaudissions celles que nous croisions sur le parcours, et qui se dirigeaient déjà vers la ligne d’arrivée ! », souriait-on.

Toutes, nous applaudissions celles que nous croisions sur le parcours.

La première à être applaudie, donc, était l’outsider annoncée. L’outsider, mais pas pour autant la surprise du jour. « Anne Beaufils (deuxième, NDLR) reste la meilleure des athlètes hors-stade, reconnaissait bien volontiers Isabelle Oblet. Elle vient de réaliser un excellent marathon et n’était donc pas préparée à cet effort sur courte distance, contrairement à moi, qui ai privilégié ce type d’entraînement (Oblet a d’ailleurs bouclé, voici quelques jours, un 1500 mètres sur piste en 5’19, NDLR). »
Car à un an des Jeux du Pacifique, les athlètes sont entré(e)s dans une phase de préparation propre à leur spécialité (5 000 à 10 000 mètres pour Isabelle Oblet, marathon pour Anne Beaufils). Logique, l’heure étant déjà à la réalisation des minima qualificatifs pour ces Jeux.
La Nouméenne n’était donc pas programmée pour départager l’élite territoriale, mais simplement une parenthèse sportive rassemblant athlètes et femmes de tous horizons. Une parenthèse agréable, une parenthèse
nécessaire.

Alban Colombel

 

Les primées

Licenciées
1. Isabelle Oblet (ASPTT) les quatre kilomètres en 15’27, 2. Anne Beaufils (ASPTT) 15’39, 3. Erika Ellis (JSVdT) 16’14…

Non-licenciées
1. Nadine Blanchon 18’04, 2. Isabelle Champmoreau 18’11, 3. Christelle Rosolen 18’31…

Duo mère-fille
Frédérique et Lucie Cases (37’28 : 18’59 et 18’29).

Challenge du nombre
1. Province Sud (58 participantes), 2. Maison de la Femme (38), 3. Moving (33).

La plus âgée
Michelle Fournier, née le 24-08-1937
La plus jeune
Marie Crespel, née le 12-12-1996
Retrouvez les résultats complets dans une prochaine édition ou sur http://lnca.athle.com

 

 

Repères

Record absolu
857 femmes engagées sur la Nouméenne, 295 enfants de 4 à 13 ans inscrits aux Foulées des Pitchouns, soit un total de 1152 participants à cette édition. À des années-lumière des 80 athlètes présentes en 2005…

Échange de bons procédés
Si la Nouméenne reverse chaque année l’intégralité de ses bénéfices à la Ligue contre le cancer (500 000 francs en 2009), cette dernière était également présente dans l’organisation, assurant le ravitaillement des participantes à mi-parcours.

Échange de bons procédés (bis)
Le calendrier des manifestations sportives n’est pas extensible, et les organisateurs de la Mégarando et de la Nouméenne, qui s’étaient tous deux positionnés sur le premier dimanche de septembre, ont dû trouver un arrangement pour contenter les amateurs de vélo et de course à pied. La Mégarando ayant conservé la date du 5 septembre, plusieurs de ses bénévoles sont venus mettre la main à la pâte, hier, pour soulager l’organisation.

Retour tonitruant
Maman depuis un mois, Erika Ellis a terminé troisième de cette Nouméenne. Une performance d’autant plus notable que la veille, l’athlète a signé son retour à la compétition par une victoire au triathlon de Bouraké. Joli retour, pour celle qui participera à l’Ironman d’Hawaii le mois prochain (3,8 km de natation, 180 de vélo et un marathon – 42,195 km – en course à pied)…

 

Laisser un commentaire