Enduro de Farino (LNC du 13/10/2008)

0
177

LNC du 13/10/2008 : Bonnace et Lacroix faciles

La seconde édition de l’enduro de Farino, disputée samedi et dimanche, a vu Gaël Bonnace l’emporter. Favori, le sociétaire du VCC Mont-Dore a mis tout le monde d’accord dès le samedi. Chez les femmes, c’est une novice de la discipline qui a créé la surprise. La triathlète Christelle Lacroix a pourtant devancé sa première poursuivante de près de 50 minutes ! 120 participants ont, en outre, franchi la ligne d’arrivée.

Près de 70 kilomètres à parcourir en deux jours dans le relief accidenté du parc des Grandes Fougères n’auront pas permis de conserver le suspense : Gaël Bonnace a, comme annoncé, remporté l’Enduro de Farino devant son frère Jérôme et Patrick Courtine. C’est le samedi que tout s’est joué, dans l’épreuve la plus longue et celle comportant la plus forte dénivellation. Ça tombe bien, Gaël Bonnace est un grimpeur. C’est ainsi que dès la première ascension, celui-ci prenait le large, « pour tester mes adversaires », avouait-il. Des adversaires qui ne répondirent présent que par une dizaine de voix, dont seules deux à avoir pu réellement inquiéter le futur vainqueur : Jérôme Bonnace et Sébastien Le Divenac’h. Celui-ci revenait dans les roues de Gaël Bonnace dès que le relief se fit plus clément, puis fût définitivement lâché lors de la seconde ascension, la plus ardue. Jérôme Bonnace rattrapait alors Le Divenac’h, qui offrait une belle résistance, restant même deuxième à quelques mètres devant Jérôme la plupart du temps. Car ce dernier connaissait le terrain… Fin juin, le raid La Piste avait suivi exactement l’itinéraire de cette première journée d’enduro, et Jérôme y avait crevé à deux reprises ! Autant dire qu’une appréhension bridait quelque peu l’allure du cycliste, qui reconnaissait également manquer d’entraînement. Son appréhension, elle, ne manquait pas de métier ! Car cette fois, c’est Sébastien Le Divenac’h qui fit l’expérience d’une course « galère » : crevaison mêlée à divers problèmes mécaniques pour repartir.

Sailly et Belpadrone vainqueurs chez les cadets

Le malheureux ami des deux frères allait ainsi faire plus que céder, en terminant 43e du jour à près d’une heure du vainqueur Gaël ! Le deuxième jour, on retrouvait les trois compères en tête, en compagnie de Jerry Bousquet, un concurrent aligné uniquement sur la course du dimanche. Aucun n’eut envie de faire l’effort de distancer ses adversaires, et les 29 kilomètres du jour « s’avalèrent » plutôt tranquillement !
Un ressenti que n’a pas partagé Christelle Lacroix. Novice en la matière, la triathlète a bien plus souffert le dimanche pour obtenir la victoire finale. Aisément première le samedi, sur un parcours qu’elle a jugé « plutôt roulant », Christelle Lacroix a notamment vu Lauricia Belpadrone, cadette, la devancer dans la seconde épreuve. Les cadets, justement, ne pouvaient participer qu’à cette deuxième journée. La Bouraillaise n’a pas souffert pour remporter la course, toutes catégories féminines confondues ; et chez les garçons, le très attendu local du jour, Clément Sailly, a bien terminé premier de sa catégorie, mais le senior Jerry Bousquet l’a devancé au classement des concurrents du dimanche. L’organisation, enfin, retiendra la belle affluence au départ des deux journées, et l’excellent retour que certains ont donné à l’arrivée : « le plus beau parcours qui existe sur le Caillou ! »

  Réactions 

Gaël Bonnace, vainqueur messieurs
« Je suis bien sûr content, d’autant plus que mon frère, deuxième, fait une très bonne place. C’est hier que la victoire s’est jouée : le deuxième jour, on a plus l’appréhension de gâcher le travail de la veille par une crevaison et on est donc plus vigilant, moi comme mes concurrents. On s’est tous contentés d’assurer aujourd’hui. Nous avons couru à quatre, mais n’avons fini qu’à trois en tête avec mon frère et Jerry Bousquet. Le quatrième, Sébastien Le Divenac’h, n’a pas pu suivre jusqu’au bout car il a eu une rude journée la veille : crevaison et difficulté à réparer. C’est dommage car c’est un copain et j’aurais bien aimé le voir sur le podium. »

Christelle Lacroix, vainqueur dames
« Je suis super contente ! C’est mon premier raid VTT et je n’avais donc aucun objectif de place ; c’est une grosse surprise. Je ne pensais concourir que le samedi, mais quand j’ai vu que je marchais bien, ça m’a motivée pour repartir le dimanche ! Je suis une triathlète et c’est parce que je suis blessée à un genou que je me suis lancée dans le VTT : ça ne me fait pas mal et c’est un bon complément à ma discipline. Je suis partie à mon rythme hier, et aujourd’hui, j’ai tenté de suivre ceux qui étaient de mon niveau la veille. Mais le parcours plus accidenté du jour était réservé aux vrais VTTistes donc je n’ai pas su les suivre. La suite ? Le triathlon de l’Île des Pins en novembre j’espère, mais pourquoi pas d’autres raids VTT ! »

Laisser un commentaire