Pouembout frappe fort (LNC du 15/07/2009)

0
201

LNC du 15/07/2009 : Pouembout frappe fort

 

Et v’lan, 24 kilomètres ! Les organisateurs du raid de Pouembout ont décidé que leur rendez-vous resterait gravé
dans les mémoires des participants et ont suivi, pour ce faire, une recette explosive : longueur accrue, dénivellation accrue et la plus grande diversité des terrains possible. La vigilance sera donc de rigueur pour les leaders du classement.

Pour faire passer les concurrents de zones sableuses à des pierriers en passant par des sentiers de terre et des plateaux herbeux, il faut les faire courir longtemps… 24 kilomètres, un tiers de plus que ce que les raids du Nord proposent habituellement. Pour les faire aller des creeks des vallées jusqu’à la plage de Franco en passant par les crêtes et les mines de montagne, il faut les faire monter… 1 350 mètres de dénivellation, un tiers de plus qu’à l’accoutumée également.
Le décor, ou plutôt les décors, sont plantés ; ne reste plus qu’à se lancer sur ce que Luc Tournabien, adjoint chargé des sports à la mairie de Pouembout, se targue d’être « un raid à l’ancienne ! Avec l’association Jeunesse Sportive de Pouembout, nous avons mis sur pied un tracé qui réinstaure ce qui existait il y a quelques années mais qui, en raison de la multiplication des courses et de la volonté de les rendre accessibles à tous, a laissé place à un format de course réduit. » L’occasion était alors belle de peaufiner le parcours du dernier raid proposé par la commune, il y a trois ans. Samedi, les 250 à 300 participants attendus auront ainsi l’occasion de découvrir le plateau de Tia, son lac et sa forêt de niaoulis noyés à 400 mètres d’altitude. Unique. La mine Tuné sera, quant à elle, l’autre curiosité panoramique de la matinée.

Deux fauteuils d’envergure sont à prendre

Mais certains ne jetteront qu’un regard furtif à ce spectacle… Car Pouembout est surtout un rendez-vous charnière pour le Grand Prix 2009. En l’absence de Jean-Judes Acadine (jusqu’au terme du challenge), deuxième du classement général et de Stéphanie Reynaud, première féminine, deux fauteuils d’envergure y sont à prendre. Côté masculin, le leader Yohan Samanich aura une belle occasion de creuser l’écart sur une concurrence déjà bien distancée : le néo-deuxième Paolo Biondo pointe en effet à douze points, Orion Panizzi à vingt-huit.
Plus de suspense chez les dames où Nathalie Viratelle voire Christina Vartane auront l’occasion de mettre le couteau sous la gorge de l’absente du jour, partie pour un autre trail en Métropole. Le nouveau règlement – prise en compte des cinq meilleurs classements au lieu des quatre meilleurs, précédemment – plaidera en outre pour elles, contraignant Stéphanie Reynaud à s’illustrer sur les deux dernières dates qui suivront Pouembout. Une opportunité à saisir…

  Informations pratiques 

 

La course :
Raid de Pouembout, course individuelle proposant un grand raid (24 kilomètres, 1 350 mètres de dénivellation positive) accessible à partir de 18 ans, et un mini-raid (9 km, 350 m de dénivellation positive) accessible à partir de 14 ans.
Lieu et date :
samedi 18 juillet à la plage de Franco (départs des deux courses à proximité de la RT1, des navettes y transféreront les concurrents), 7h30 pour le grand raid et 8 heures pour le mini-raid. Dernière navette à 6h45. Briefing de course quinze minutes avant le départ. Arrivée sur la plage.
Remise des prix :
Après le déjeuner, plage de Franco.
Hébergement – restauration :
camping sur site le vendredi soir ; possibilité de prendre un dîner le vendredi, un petit-déjeuner le samedi. Déjeuner prévu le samedi midi.
Matériel obligatoire :
chaussures fermées et réserve d’eau d’1,5 litre.
Inscriptions :
Dans les magasins La Licorne et Outsport jusqu’à ce soir (3 000 francs pour les personnes majeures, 2 000 francs pour les mineurs) ou auprès du comité d’organisation, à Pouembout, jusqu’à 6h30 le samedi matin (même tarif jusqu’au vendredi après-midi, majoration de 500 francs pour les inscriptions prises le matin de la course).
Renseignements :
47 30 66 ou 84 94 21.
Les deux derniers raids du Grand Prix :
Touho le 8 août et Voh le 5 septembre.

  Le classement après trois manches 

 

Dames
1. Reynaud Stéphanie 529, 2. Viratelle Nathalie 461, 3. Vartane Christina 403, 4. Bama Soazic et Gauchet Béatrice 360…

Messieurs
1. Samanich Yohan 594, 2. Acadine Jean-Judes 592, 3. Biondo Paolo 582, 4. Panizzi Orion 566, 5. Guesdon Sébastien 558…

Laisser un commentaire