LNC du 16/03/2013 : VTT. Deux pistes au cœur de la ville et de la forêt sèche

0
110

Des boucles en or pour le VTT

Les Boucles de Tina, le nouveau terrain de jeu de vététistes, ont été inaugurées hier après-midi. Les deux circuits se situent au cœur de la piste cyclable traditionnelle. Dix-neuf modules en bois permettent aux plus téméraires de s’entraîner sur un plateau technique.

Le budget total de cette opération s’élève à 12 millions. Les travaux, qui ont démarré au mois de novembre, ont été terminés fin janvier.

Le budget total de cette opération s’élève à 12 millions.
Les travaux, qui ont démarré au mois de novembre, ont été terminés fin janvier.

Photo sc

 

Avec des roues hors normes, le fat bike était sans doute le plus impressionnant des vélos présents. « C’est le seul à Nouméa, il permet de rouler sur de la neige ou du sable », détaille Bruno Le Chaudellec avant de s’élancer.

Licencié du club Randocycle, il est venu inaugurer « officiellement » les boucles de Tina, le nouveau site de VTT de la ville. Mais cette descente ne sera pas une découverte pour lui. « Je suis déjà venu trois ou quatre fois. Le parcours est très bien. C’est assez sportif et cela permet de s’améliorer en technique. En plus, comme elle est au cœur de la ville, on peut en faire en sortant du travail. »

 

Tremplin. Le ruban a été découpé par Cynthia Ligeard, présidente de la province Sud et Alain Lazare, premier vice-président. « C’est un sport extrêmement prisé en Calédonie. Ce qui est bien, c’est que cela peut être très sportif, mais c’est aussi un loisir accessible à tous. En plus, le site est extraordinaire », précise l’ancien marathonien.

La piste cyclable de Tina serpente sur 7,5 km et dispose de plus de 7 hectares de terrain. Le circuit VTT propose deux boucles, une grande de 5 450 mètres et la petite de 3 620 mètres. Après le coup de ciseaux, une démonstration était proposée sur le plateau technique. Tremplin, virage relevé, vibreur, ou snake ; les testeurs ont pu s’en donner à cœur joie. Et ce quel que soit l’âge. Du haut de leurs 9 ans, Thibault et Axel ont pu montrer toute leur habilité sur les modules en bois.

Des professionnels ont aussi enchaîné les sauts, comme Rémy Absalon, 4 fois vainqueur de la Coupe d’Europe de descente marathon et Nicolas Quéré, élu espoir enduro VTT 2012. « C’est une bonne formule, elle est intéressante pour les jeunes, car ils peuvent progresser tranquillement. Cela n’existe pas vraiment en Métropole, où il faut avoir déjà un bon niveau pour se lancer. » Pour ce passionné, qui a commencé le VTT à 8 ans, « le principal est de ne pas brûler les étapes. »

 

Mangrove. Le site a justement été conçu pour que des vététistes de niveaux très différents puissent s’amuser. Il est en effet assez rare que les sites de VTT allient bike park et country. Ce nouvel équipement pourra donc être utilisé pour des séances scolaires, des stages sportifs ou des animations de clubs.

Le plateau technique est situé sur une zone dégagée, qui offre une grande visibilité aux enseignants et les débutants pourront toujours éviter un obstacle en cas de doute. Il est aussi possible de quitter la piste pour rejoindre le circuit traditionnel par une des nombreuses sorties. Des tables en bois ont également été installées, pour ceux qui souhaiteraient y passer un peu plus de temps. Car c’est là la véritable valeur ajoutée de ce nouvel équipement sportif : un environnement naturel hors du commun en plein cœur de la ville. « On se croirait en Brousse », a-t-on pu entendre dans le public hier.

Le calme de la forêt sèche et le chant des oiseaux ne sont perturbés que par le rire des enfants. Les pistes longent la mangrove. « Les espèces envahissantes comme le faux mimosa ont été retirées pour que les gaïacs respirent mieux », a expliqué au public un agent de la province Sud.

En plus des indications sur les niveaux de difficultés, des panneaux d’information sur la forêt sèche ont aussi été installés.

 

Une fréquentationen hausse

Le bouche-à-oreille a bien fonctionné parmis les initiés. Les chiffres des relevés mensuels de fréquentation du site de Tina étaient compris entre 600 et 1 000 entrées par mois avant cette installation. Une nette augmentation a été enregistrée entre le début des travaux et la livraison avec 1 461 entrées en décembre, 2 149 en janvier et 2 117 en février.

Informations pratiques

La piste est ouverte au public tous les jours de la semaine, de 5 heures à 19 heures. La pratique du VTT est libre et non encadrée. Le port du casque est obligatoire et les protections (gants, coudières, genouillères…) sont fortement conseillées. Les niveaux de difficultés des tronçons sont identifiables par le code couleur suivant : bleu (moyen), rouge (difficile), noir (expert). Une carte présente le parcours et les modules techniques à l’entrée du site et des boucles.

 

Laisser un commentaire