LNC du 19/03/2014 : Course de montagne. Le champion de Calédonie sera titré au col de Plum

0
181

Duel au sommet

La seule course de montagne de la saison sur le Territoire sera le théâtre, dimanche, d’un affrontement privilégié entre deux hommes qui se connaissent bien. Oswald Cochereau et Fabrice Bellot seront les deux favoris du championnat.
 

Oswald Cochereau tentera de remporter le titre de champion de Calédonie de course de montagne et de battre son vieux rival Fabrice Belot.

Oswald Cochereau tentera de remporter le titre de champion de Calédonie de course de montagne

et de battre son vieux rival Fabrice Belot.

 

Cette année le championnat de Calédonie de course de montagne sera placé sous le signe de la revanche. En l’absence de Ludovic Lanceleur, toujours en phase de préparation pour les trails du Nord, on devrait assister à une explication au sommet, sauf surprise, entre Fabrice Belot, de l’AC Païta, et Oswald Cochereau. L’année dernière, à la même époque, les deux hommes s’étaient déjà affrontés sur ce parcours, au col de Plum. Oswald Cochereau, fraîchement arrivé sur le Territoire, ne connaissant pas bien le terrain, avait alors été battu par son rival. Depuis, s’ils se sont retrouvés sur d’autres compétitions, le championnat, outre le titre honorifique qui l’accompagne, leur offre un cadre idéal et équilibré pour se départager. Equilibré car la course de montagne emprunte à la fois au trail et à la course de fond. En d’autres termes, Oswald « le traileur-descendeur » voudra rééquilibrer le score avec Fabrice le « coureur-puncheur » en terrain neutre.

 

Technique. La nature du terrain définit la stratégie, différente, que vont adopter les deux hommes. « Je suis plus à l’aise sur le plat, affirme Fabrice Belot, pas trop en trail. Par contre, je grimpe plus vite. » Oswald Cochereau, licencié à l’AS Magenta, renchérit. « Il faut que je puisse le suivre dans la montée. Il va aller très vite au début, il est puissant, alors il ne faudra pas que j’explose. » La décision de la course pourra se faire sur la descente, très technique. Et cela, d’autant plus que les dernières pluies ont fortement raviné le terrain. « Le parcours, que j’ai reconnu récemment, est plus dangereux que l’année dernière. Il faudra être prudent. »

 

Record. S’ils se « collent au train » les deux hommes, entre qui un grand respect existe, pourraient aussi envisager de battre le record de l’épreuve. « Si on n’est que tous les deux, on va se tirer la bourre, ce sera une belle bagarre, estime le sociétaire de l’AC Paita. Je vais essayer d’améliorer mon temps et battre le record. » Sur les 11 km du parcours, une chose semble sûre, aucun des deux hommes ne voudra lâcher la victoire des yeux. Fabrice Belot, vainqueur l’année dernière, assume son statut de favori : « mon objectif sera de la regagner ». Voilà qui a le mérite d’être clair. Oswald Cochereau endosse sans peine le rôle d’outsider. « Mon objectif c’est de préparer la saison des trails du Nord et c’est une course sympa à faire dans cette optique. » Cependant, il ajoute, presque amusé, « après, je suis un compétiteur. L’année dernière, j’ai perdu. Là, je viens de gagner le trail de la Ouenghi, je suis en forme, je vais jouer la gagne. » Le message est lancé, sur un air de « douce vengeance. »

François Benito

Laisser un commentaire