LNC du 19/04/2012 : Dogny 2012, pour rien au monde…

0
176

Pour rien au monde…

Vainqueurs en 2007, 2008 et 2010, Laurent Devaud et Gaël Bonnace seront de nouveau au départ, dimanche matin, d’une course qu’ils ne rateraient pour rien au monde. Une course qui fait son retour dans le calendrier, après une édition 2011 annulée.
 

Laurent Devaud et Gaël Bonnace (de gauche à droite) comptent le plus grand nombre de succès sur le Dogny,
l’un des trails les plus cotés du Caillou.

 

C’est leur course, indéniablement. Et seule une blessure – comme en 2009 -, ou l’annulation de l’épreuve – comme l’an passé -, pourrait les empêcher d’y prendre part. Depuis 2006 et leur première participation, Laurent Devaud et Gaël Bonnace se sont, en effet, attachés à cette course mythique qu’est le Dogny.
Une course faite pour leurs qualités de cyclistes. Car si Laurent Devaud s’est aujourd’hui spécialisé dans la course d’orientation, lui et son acolyte viennent bel et bien tous deux du monde du vélo. Gaël Bonnace continue d’ailleurs de faire les beaux jours du VCC Mont-Dore et de la sélection calédonienne. « Le Dogny est fait pour les cyclistes, affirme donc Laurent Devaud. On y court finalement très peu. La forte dénivellation, ainsi que la boue, font davantage appel à des qualités de puissance : les cuisses sont incessamment sollicitées. »

Collectif. Ajoutons à cet argumentaire la dimension collective de ce trail, couru en équipe de deux ; là encore un atout pour les deux hommes. « En 2006, j’étais l’équipier de Gaël au sein de la sélection calédonienne, sur les Tours de Calédonie et de Tahiti ; forcément ça tisse des liens d’amitié, et ça nous permet de bien nous connaître. » Une amitié essentielle aux succès passés du binôme sur les sentiers de Sarraméa. « Gaël est plus fort que moi, reconnaît volontiers Laurent Devaud. Et le fait de courir avec lui me motive à me surpasser. Je n’ai pas envie de le faire perdre, et essaie d’être irréprochable dans ma course. »
Gaël Bonnace mène ainsi le duo dans les ascensions, mais Laurent Devaud prend les commandes dans les descentes ; stratégie qui leur a offert trois victoires sur leurs trois dernières participations… Pas une raison, toutefois, pour s’élancer confiants, dimanche au départ de ces 24 kilomètres pour 1 600 mètres de dénivellation positive.

Compétitifs.  « On ne se positionne jamais comme favoris ; il n’y a pas de raison de changer cette année ! » D’autant que la réputation de l’épreuve attire généralement le gratin du circuit calédonien.
Cette année encore, Gaël Bonnace et Laurent Devaud auront à faire face à plusieurs tandems hyper compétitifs : Thomas Testet associé à Yohan Samanich, Ludovic Lanceleur et Paolo Biondo, ou encore Gilbert Etchegoimberry aux côtés de Jérôme Loups.
À signaler enfin que cette 16e édition sera dédiée à la mémoire de Suzanne Moglia, décédée dans des conditions tragiques l’an passé, et dont le nom était très intimement lié à celui du Dogny, pour en avoir été l’une des bénévoles les plus fidèles.

 

16e édition du Dogny

Dimanche, départ à 7h30 du Syndicat d’Initiative de Sarraméa (et 7h45 pour le mini trail)
Deux courses au programme : 24 kilomètres en équipes de deux, ou 8 kilomètres en individuel.
Bulletins d’inscription disponibles dans les magasins La Licorne et Outsport. 1 500 francs par personne sur le 8 km ; 6 000 francs par équipe sur le 24 km. Clôture des inscriptions ce soir.
Renseignements auprès de Christian Roche (78 30 01) ou du syndicat d’initiative de Sarraméa (44 39 55).

A. C.

Laisser un commentaire