LNC du 21/02/2015 : Natation. Traversée de l’île aux Canards

0
193

Trois nageurs pour une course

C’est demain matin que les nageurs du territoire, licenciés ou non, s’élanceront pour la traditionnelle Traversée de l’île aux Canards. Rencontre avec trois Calédoniens qui se trouveront dans la foule, sur la ligne de départ à l’anse Vata pour ces 2,2 km de course.

nageurs

Charlotte Robin (à gauche), André Bargibant (au centre en 2000) et Jérémy Dufourmantelle représentent trois générations de nageurs mais un même amour pour la discipline.

Charlotte Robin, la fausse détendue (triathlète)

Quand on lui demande pourquoi elle a choisi de partir avec les triathlètes plutôt qu’avec les licenciés, Charlotte Robin répond en toute franchise : « Pour partir avant ! (rires). » Mais la licenciée du CTNC profitera de la course pour se frotter, en mer, à une concurrence qu’elle retrouvera tout au long de la saison de triathlon, à l’image de David Beaumont qui sera également de la partie dimanche.

Mais ce qui l’intéresse c’est l’ambiance de la course. « C’est un peu une fête de la natation reconnaît-elle. J’y vais pour faire du mieux que je peux dans un esprit de détente. Mais c’est vrai que pour un sportif, c’est idéal comme compétition. On est énormément, (les triathlètes sont un peu moins de cent inscrits cette année, NDLR) et on trouve toujours quelqu’un de son niveau. » Une course qu’elle aborde tout de même avec l’envie de bien faire. Et pour ça, la clef c’est le départ. « Je vais essayer de partir fort, avec l’objectif de me placer. C’est un effort difficile, mais la course est longue et on peut récupérer ensuite. C’est mieux que de partir doucement et de se retrouver dans un faux rythme. Et puis, cela me permettra de taquiner les garçons, ça me ferait plaisir d’en battre (rires). »

 

André Bargibant, l’habitué (non-licencié)

 

Il est des noms qui rappellent des souvenirs aux amateurs de natation calédonienne. Et Bargibant fait partie de ceux-là. A 72 ans, le natif de Casablanca participera à sa vingtième Traversée de l’île aux Canards. En fait, en deux décennies, il n’a raté que l’édition 2014 pour des raisons personnelles. Un fidèle de la compétition, mais surtout du parcours. « Je suis arrivé en Calédonie en 1956 se souvient-il. Et quelques semaines plus tard, avec mes deux frères, nous avions décidé de faire le parcours pendant une sortie à la pêche. » Depuis, la traversée n’a aucun secret pour cet ancien maître-nageur du territoire qui prend toujours autant de plaisir à se jeter à l’eau. « Je n’y vais clairement pas pour gagner assure André Bargibant. Mon plaisir, c’est de voir ces nageurs, dont certains ont appris à nager avec moi, devenir de plus en plus forts. C’est extraordinaire. » Parmi eux, Olivier Saminadin dix fois vainqueur à l’Anse-Vata ou encore son fils Olivier Bargibant.

Cette année, ce dernier sera d’ailleurs de la partie avec son frère Alex. Une fierté pour leur père André. Car pour lui, l’essence de la Traversée, c’est son aspect convivial et amateur. « Cette course de 2,2 km, c’est un challenge pour chacun. Rien que le fait d’arriver au bout est un exploit individuel. Bien sûr, il y a une partie des nageurs qui y va pour la gagne, mais ils ne sont qu’une quinzaine. »

 

Jérémy Dufourmantelle, le compétiteur (licencié)

 

A 16 ans, le nageur de Dumbéa est loin d’être à son coup d’essai lors de la Traversée de l’île aux Canards. « J’ai l’habitude de participer à cette course affirme-t-il. J’y viens depuis que j’ai neuf ans environs. Je dirais que je dois être à ma huit ou neuvième participation. »

Champion de Calédonie en titre du 5 km en bassin, Jérémy Dufourmantelle est à l’aise sur les grandes distances. Mais face à lui, il trouvera deux gros clients : l’Australien Ridge Grimsey et le Japonais Yasumari Hirai avec qui il tentera de rivaliser. « Je connais un peu Ridge puisqu’il était déjà là l’an dernier rappelle le nageur calédonien. J’avais essayé de le suivre. J’avais tenu 200 m (rires). » Arrivé en 4e position (32 minutes 58 secondes) en 2014, le jeune nageur du Pôle Oceania de Dumbéa est en pleine progression et pourrait pourquoi pas créer la surprise de cette 21e édition de la Traversée de l’île aux Canards.

 

Programme
6 h 45 : accueil des nageurs

8 h 00 : départ des non-licenciés

8 h 04 : départ des triathlètes

8 h 06 : départ des licenciés

8 h 08 : départ des nageurs avec palmes.

 

La chasse au record

La meilleure performance enregistrée lors de la Traversée de l’île aux Canards a été établie l’année dernière par Thomas Chacun. Il avait passé la ligne d’arrivée 28 minutes et 57 secondes après le premier départ. Il était parti dans le premier groupe avec les nageurs non-licenciés.

 

Météo

Soleil et un peu de nuage. Si l’on se fie aux prévisions de Météo-Nouvelle-Calédonie, le temps sera idéal pour la tenue de la compétition. Il faut dire que depuis 20 ans, le club de l’Olympique qui organise l’événement est dans les petits papiers d’Eole. Seule une édition a été reportée à cause de grands vents.

572

Cette année, ce sont 572 personnes qui se sont inscrites à la Traversée de l’île aux Canards. Dans le détail, les non-licenciés sont 161, 131 du côté des nageurs de clubs, 74 triathlètes et 200 nageurs avec palmes. Six nageurs handisport s’élanceront également sur un parcours qui leur est dédié.

Mathieu Ruiz Barraud

Laisser un commentaire