LNC du 21/12/2012 : Course d’orientation. Une délégation calédonienne aux prochains Oceania

0
158

Devaud en chef de file

 

Fraîchement auréolé de son huitième titre consécutif de champion de Calédonie, Laurent Devaud sera le chef de file de la délégation calédonienne des prochains Oceania, le mois prochain près de Wellington (Nouvelle-Zélande). Son objectif : le titre continental.

 

Laurent Devaud entend bien retrouver son titre continental 2009
sur moyenne distance, le mois prochain.

 

Les Oceania n’auront beau débuter que le 6 janvier prochain, c’est dès la semaine prochaine que Laurent Devaud prendra la direction du pays au long nuage blanc pour achever sa préparation à son objectif annoncé : retrouver au moins un de ses deux titres continentaux par catégorie d’âge, perdus lors des derniers Oceania, voici deux ans. Un objectif ambitieux qui pousse l’octuple champion territorial à une immersion prématurée dans la « CO » néo-zélandaise…

 

Session. Dès le 28 décembre, Devaud entamera ainsi une session de six épreuves dites « pré-Oceania » sur Auckland et Palmerston North. Engagé en catégorie élite, il y veillera à peaufiner sa préparation foncière sans entamer sa condition physique avant l’échéance régionale, qui réunira les meilleurs orienteurs kiwis, australiens, et calédoniens. « Durant ce déplacement, je vais enchaîner un total de quatorze courses en trois semaines, soit plus que durant toute la saison calédonienne, mais une seule m’est prioritaire : l’épreuve “middle” des Oceania », explique l’orienteur.

C’est en effet sur cette distance que Laurent Devaud entend retrouver son leadership dans sa catégorie d’âge, même si celui-ci concourra désormais dans une autre tranche, celle des 40 – 44 ans. « Peut-être que certains athlètes d’élite de ma génération choisiront de rejoindre cette catégorie plutôt que de persister dans l’épreuve phare… Auquel cas, ça modifiera sérieusement la donne… » Mais pas sa motivation, puisque l’homme entend également se distinguer sur l’épreuve de sprint, l’autre distance sur lequel il s’était paré d’or, lors des Oceania 2009.

 

Podium. Se distinguer, oui, mais pas tout seul. D’autres Cagous pourront en effet prétendre à un podium du côté de Wellington. Dans sa génération, son compatriote Karl Girold, plus à l’aise sur longue distance, constituera d’ailleurs l’un des adversaires de poids, pour celui qui compte toutefois dix-huit mois d’invincibilité sur le Caillou. Chez les 45-49 ans, Frédéric Bouffort aura également des arguments à faire valoir, tandis que chez les jeunes, Arthur Eynard et Manuel Coppo, espoirs en puissance de la « CO » calédonienne, auront à cœur de confirmer leurs promesses au niveau continental. Chez les dames enfin, les deux rivales en tête du championnat 2012 seront également de la course aux premières places. La championne en titre Stéphanie Beldjilali, au palmarès d’ailleurs aussi étoffé que celui de son vis-à-vis masculin, et sa dauphine Line Roirand, auront, elles aussi, de sérieuses chances de médaille à faire valoir.

A.C.

Laisser un commentaire