LNC du 22/07/2019 : Le 1er DMBA Vertical trail rassemble les amateurs de challenge et de paysages

0
113

76 coureurs ont pris le départ hier, à 6 h 30, de la CSP vertical race (30 km) et de son km vertical. Photos Michel Paul Photo Action et J.J.DUMBÉA. 300 coureurs, et marcheurs, ont participé hier matin au 1er DMBA Vertical trail. Au programme : défis sportifs et découverte de paysages inédits de la commune.

« Dumbéa c’est mon spot d’entraînement. Je voulais que les gens découvrent le potentiel, pas assez exploité, de cette zone. A part le Pandathlon, il n’y a pas d’autre course qui passe ici. »

Trois bus ont emmené le public, inscrit au préalable, au départ de la randonnée de 9 km, juste avant la pépinière Botanéa. 4 km empruntaient le sentier de l’ancien chemin de fer de Païta.

Damien Boutellier a troqué hier sa casquette de cogérant de la société de coaching et de préparation physique Sport santé Calédonie, pour celle de directeur de course, à l’occasion du 1er DMBA Vertical trail. Organisé avec Julie Prunet, son associée, en charge de la partie animations, l’événement a rassemblé 300 personnes inscrites au préalable.

Première sur la CSP Vertical race (30 km), Marie-Cécile Cavell remporte le Challenge vertical Air Calédonie chez les femmes.

Que ce soit pour la CSP vertical race (30 km) qui partait du parc Fayard et son challenge vertical Air Calédonie (1 km de montée abrupte), pour la course de 13 km accessible avec un « petit » dénivelé de 400 mètres, depuis la vallée de Koé, ou les charmes d’une randonnée avec vues, au départ de la pépinière Botanéa (9 km).

Paysages inédits

Coureurs ou marcheurs, ils ont tous pu admirer hier des points de vue inédits, et emprunter en partie le sentier historique de l’ancien chemin de fer de Païta.

Gauthier Legrand (ici), a beaucoup apprécié la vue du mont Moné. Il est arrivé premier de la CSP Vertical race en 3 h 52’ 59”.

Les paysages ont mis tout le monde d’accord, à commencer par Gauthier Legrand, 1er du 30 km. « C’était un très beau parcours avec des passages techniques et une vue magnifique sur la crête. Il y a beaucoup de propriétés privées ici donc c’est difficile d’avoir accès », souriait le vainqueur, surpris de sa victoire. A la demande de l’organisation la société Fayard et Madame Persan, grands propriétaires fonciers de la zone, ont accepté de mettre leur terrain, et leurs broyeurs, à disposition de Sport santé Calédonie, et de ses amis, pendant plusieurs semaines. « Nous avons ouvert 80 % du parcours. Si j’avais été seul, ça aurait pris des mois », soufflait hier le directeur de course, reconnaissant. Des amis comme Thomas, Régine et Christophe, qui ont tenu les PC sur le parcours, où se croisaient à certains endroits coureurs et randonneurs, en direction du parc Fayard.

S’il « reste des choses à affiner », la date de la seconde édition a déjà été actée : rendez-vous le 21 juin 2020, sous réserve d’acceptation de la mairie.

Le service des sports de la ville était présent, hier, pour initier les enfants au vélo, au tir à l’arc, etc., le temps des courses adultes.

Commentaires

Aucun commentaire pour l'instant