LNC du 23/02/2015 : Natation. Traversée de l’île aux Canards

0
258

Bargibant retrouve la victoire


Pour la 21e édition de la Traversée de l’île aux Canards hier matin, Olivier Bargibant s’est imposé sur les 2,2 km de course. Déjà vainqueur en 2000 et 2010, il bat de justesse le Japonais Yasunari Hirai. Charlotte Robin termine première féminine.

ouv_traversee

Olivier Bargibant termine la Traversée en 31 minutes et 31 secondes.
Il devance de sept secondes seulement le Japonais Yasunari Hirai (à droite).

Photo Thierry Perron

Il est un peu plus de 8 h 30 sur la plage de l’anse Vata quand le bonnet noir d’Olivier Bargibant émerge des eaux houleuses de la baie. Face à une mer plus agitée que prévu, avec un vent qui s’est levé au fur et à mesure que les 546 nageurs s’élançaient dans l’eau, le Calédonien inscrit une troisième fois son nom au palmarès. Après 2000 et 2010, il s’adjuge la Traversée de l’Île aux Canards en 31 minutes et 31 secondes.

Un petit exploit quand on sait que sept secondes plus tard, c’est leJjaponais Yasunari Hirai qui se pointe. Bargibant, parti six minutes plus tôt avec les non-licenciés a réussi à contenir les favoris. De quoi remporter la course, même si c’est bien le Japonais qui réalise le meilleur temps de la Traversée avec un chrono de 25 minutes et 38 secondes « Je n’ai pas vu mes poursuivants, explique le vainqueur après la course. Je suis parti assez tôt avec Léo Cheriffa. On a fait la moitié de la course ensemble. Mais après le demi-tour, je l’ai perdu de vue. J’ai continué sans me poser de question. En fait, je me suis rendu compte que j’étais en tête que quelques mètres avant la ligne d’arrivée. »

 

Surprises. Une victoire surprenante pour Olivier Bargibant qui ne pense pas pouvoir rivaliser avec les licenciés au moment où il prend le départ. « Je n’ai repris l’entraînement que depuis un mois, avoue-t-il. Mon objectif en réalité c’était de participer à cette compétition. C’était uniquement un moyen de me forcer à faire du sport (rires). Je n’avais aucune prétention quant à la victoire. »

Dans cette 21e édition de la Traversée de l’Île aux Canards, un autre nageur calédonien a fait forte impression. Il s’agit du jeune Jérémy Dufourmantelle. Le nageur de Dumbéa n’a raté la victoire que d’une poignée de secondes. Il termine au coude à coude avec le Japonais Hirai et prend la troisième place.

 

Réserves. Avec son bonnet violet, celui des licenciés, il a fait jeu égal avec le nageur olympique de l’équipe du Japon. Mais à une centaine de mètres de la plage, Hirai a su accélérer. « Il avait plus de jus que moi, analyse Jérémy Dufourmantelle. J’étais devant lui, mais il a pu me battre au sprint. Il avait encore des réserves, moi non. »

Le Japonais reviendra très bientôt en Nouvelle-Calédonie et dans les eaux de l’anse Vata puisqu’il sera présent lors de la manche de Coupe du monde qui se déroulera en avril à Nouméa. Cette deuxième place est donc une belle répétition pour lui qui parcourra les 10 km de l’épreuve. « C’était une course difficile avec pas mal de vent, de vagues et de courant, affirme Hirai. Mais je suis content de revenir en avril. J’aime beaucoup nager ici. » Le rendez-vous est pris.

 

Repères

André Bargibant
(non-licencié)
« Heureux pour mon fils »
C’était ma 20e participation en 21 éditions. J’ai participé pour le plaisir et je suis aujourd’hui (hier) très heureux surtout pour mon fils Olivier qui s’est imposé. Il y avait aussi mon autre fils Alexandre qui a pu participer. C’est une joie de voir que je leur ai transmis cet amour pour la natation. De mon côté, la course était difficile, mais c’est normal, elle est de plus en plus difficile avec mon âge qui avance. (Rires)

Jérémy Dufourmantelle
(3e, licencié)
« C’était une course difficile »
Je suis très fatigué. C’était une course très difficile avec pas mal de courant. Il a fallu le remonter à l’aller et au retour, c’était difficile de se repérer avec toutes ces vagues. Mais je suis content j’ai pu suivre Yasunari alors qu’il est nageur olympique pour le Japon. L’année dernière j’étais quatrième, là deuxième. Ça se rapproche.

Charlotte Robin
(6e, triathlète)
« L’orientation a fait la différence »
Je suis partie avec deux ou trois garçons de mon groupe de triathlètes. On a fait le trajet jusqu’au demi-tour avant de se retrouver à deux. Mais pour finir, j’ai pu prendre de l’avance pour m’imposer [chez les triathlètes, NDLR]. Je pense que c’est l’orientation qui a fait la différence. Il faut dire que c’était difficile avec les vagues. Je suis contente de mon résultat.

Le classement scratch

1. Olivier Bargibant (Non-licencié) en 31 min 31 sec
2. Yasunari Hirai (JPN – Licencié) en 31 min 38
3. Jérémy Dufourmantelle (Licencié) à 31 sec 52
4. Léo Cheriffa (Non-licencié) en 32 min 19
5. Benoît Rivière (Licencié) en 32 min 53
6. Charlotte Robin (Triathlète) en 34 min 25
7. Jérôme Mallard (Non-licencié) en 34 min 28
8. Philippe Guichard (Non-licencié) en 34 min 35
9. Maxence Ulm (Triathlète) en 34 min 41
10. Hugo Savignac (Triathlète) en 34 min 44
Retrouvez les résultats complets de la Traversée 2015 dans notre édition de mardi.

Mathieu Ruiz Barraud / mathieu.ruizbarraud@lnc.nc

Commentaires

Aucun commentaire pour l'instant