VTT du parc de la rivière bleue (LNC du 23/09/2008)

0
200

LNC du 23/09/2008 : A Bonnace La Pérignon

 

La première course VTT du parc de la Rivière Bleue a réservé une course très serrée entre les trois occupants du podium, Jérôme Bonnace, Sylvain Florio et Patrick Perrin. Stéphanie Reynaud, elle, a eu à peine plus de facilités pour se débarrasser de Céline Grymonprez. La rivalité qui opposait les deux jeunes femmes l’année dernière est-elle relancée ?

La course se voulait conviviale, mais en raison de la présence de nombreux habitués des raids VTT, celle-ci a aussi été très compétitive. Jérôme Bonnace a été le plus rapide sur ce parcours de 40 kilomètres relativement facile : les portions techniques étaient limitées pour rendre l’épreuve de la Pérignon 2008 accessible à tous, dimanche matin. Un contexte qui ne permettait pas de creuser l’écart entre les différents ténors de la discipline, mais le favori du jour a malgré tout tenu son rang. Jérôme Bonnace a en effet inscrit son nom sur la première ligne du palmarès d’une épreuve qui espère bien sûr durer, mais peut-être sous une formule multisport. Derrière le sociétaire du VCC Mont-Dore, Sylvain Florio est loin d’avoir fait de la figuration, en terminant à seulement 46 secondes du vainqueur. Sans doute émoussé par sa participation et sa troisième place de la veille au triathlon de Bouraké, ce dernier aurait pu offrir un finish encore plus intéressant s’il avait évité ce cumul d’activités ! On peut d’ailleurs en dire autant de Patrick Perrin et de sa troisième place à une minute et 48 secondes… obtenue en ayant terminé deuxième à la course de samedi !
Du côté des femmes, qui représentaient d’ailleurs un tiers des participants à l’événement, saluons le retour d’une rivalité qui faisait front l’année passée notamment sur les raids pédestres, celle de Stéphanie Reynaud et de Céline Grymonprez. La première a conservé son statut de leader, mais avec un écart relativement faible de deux minutes et 7 secondes sur sa dauphine. Stéphanie Reynaud nous confiait récemment regretter l’absence de sa rivale sur les raids du Nord ; ce retour est donc une excellente nouvelle pour l’intérêt des courses féminines du Caillou.
Derrière tout ce beau monde, c’est un peloton de 90 concurrents qui a exploré à la plus large échelle possible la richesse écologique du site. Une autre course, de vingt kilomètres celle-ci, et non chronométrée, a permis à une cinquantaine de partants d’également sillonner, mais en prenant son temps, les pistes de ces deux vallées légendaires que sont celles de la Rivière Blanche et de la Rivière Bleue. Des informations sur la faune et la flore ainsi que sur l’historique des lieux avaient ainsi été remises à tous les inscrits, afin d’apprendre tout en pratiquant une activité de plein air. L’organisateur de cette Pérignon 2008, Éric Becker, tenait, lui, à remercier les nombreux bénévoles ainsi que la direction du parc, qui avait sollicité son personnel pour l’occasion.

Laisser un commentaire