LNC du 25/03/2013 : Championnat de Calédonie de course en montagne au mont Dore

0
291

Oblet en terrain connu

Isabelle Oblet a créé la sensation de cette rentrée trail en s’offrant le championnat territorial devant Céline Debaene et la tenante du titre, Véronique Chamberland. Fabrice Belot a, lui, maîtrisé les débats du début à la fin de l’épreuve masculine, hier matin.

Isabelle Oblet a créé l'exploit hier en devançant deux traileuses de spécialité.

Isabelle Oblet a créé l’exploit hier en devançant deux traileuses de spécialité.
Photos A.C.

 

Bien qu’adepte des courses sur route, Isabelle Oblet a toujours eu une affection particulière pour l’ascension du mont Dore, théâtre annuel du championnat de la spécialité en ouverture de saison. L’athlète de l’ASPTT le rappelait d’ailleurs hier, sur la ligne d’arrivée : « malgré le relief, cette course m’a toujours réussi. Sans doute le fait d’y évoluer sur une piste et non sur un terrain réellement technique y est pour beaucoup… » Assurément. Mais moins que ses qualités de descendeuse, acquises voici plusieurs années quand la nouvelle championne territoriale s’adonnait davantage au trail.

 

Bombe. Car c’est bien dans la seconde portion de cette course, faite d’un aller-retour – ou plutôt d’une montée-descente – du massif, qu’Isabelle Oblet a su faire la différence. À l’aise malgré une surface relativement glissante, celle-ci est revenue comme une bombe sur une Céline Debaene qui commençait pourtant à voir poindre la victoire, moins de trois kilomètres avant la ligne. « Ça a été impossible pour moi de lui emboîter le pas », commentera, quelques instants plus tard, la médaillée de bronze du Grand Prix du Nord 2012, dont l’objectif principal, pour cette nouvelle saison, est d’ailleurs de conserver sa place sur le podium. Tout comme l’objectif de Véronique Chamberland est de se maintenir au sommet de la hiérarchie locale. La lauréate du même Grand Prix est malgré tout passée à côté de sa course, hier matin. Partie devant comme à son habitude, c’est très tôt, dès le premier kilomètre, que celle-ci a vu sa partenaire de l’AC Païta Céline Debaene revenir sur ses pas, puis Isabelle Oblet, un peu plus haut. « Cette course m’a au moins permis de “faire du rythme”, à deux semaines de la première manche du Grand Prix, à Voh », se contentait ainsi la championne.

Soit un discours similaire à celui tenu par Ludovic Lanceleur, également troisième du jour avant de se lancer dans la défense de son titre sur le challenge nordiste, également sa prétention n°1 de l’année. Ses deux premières apparitions sur le mont Dore n’avaient jamais été couronnées de succès ; la troisième n’a pas dérogé à la règle. « Cette longue ascension d’entrée de jeu et le tracé relativement court de cette course n’en font pas mon terrain de jeu favori », admettait l’athlète, dont la confiance ne s’est aucunement trouvée entamée par sa troisième place, pourtant le résultat d’un casting masculin terriblement plus relevé qu’à l’accoutumée.

 

Solitaire. Devant Lanceleur en effet, deux hommes “neufs” sur le Caillou, qui s’annoncent comme de sérieux rivaux pour les échéances à venir : Oswlad Cochereau, dont il s’agissait de la première sortie sur le sol calédonien, et bien sûr Fabrice Belot, que les habitués du hors stade connaissent désormais depuis six mois. Clairement un cran au-dessus du lot sur le plat, Belot a également surclassé la concurrence hier, sur un site que le résident de Plum connaît pour en avoir fait l’un de ses principaux terrains d’entraînement. Parti devant, Belot a une nouvelle fois réalisé une course en solitaire, qu’un blocage au dos en milieu de descente n’est même pas venu compromettre. Derrière lui, les autres places du podium ont été plus disputées. Au sommet de l’ascension, Jérôme Loups pointait ainsi en deuxième position, avant d’assister au retour de Lanceleur et de Cochereau dans la descente. Cochereau, trailer et marathonien aux références certaines (2h28 sur le 42,195 km), entend désormais « découvrir la montagne calédonienne » avant de se fixer une feuille de route pour cette saison 2013, qu’il semble déjà en mesure d’animer.

 

Le palmarès 2013

Dames

Championne de Calédonie senior : Isabelle Oblet 44’18
Championne vétéran 1 : Isabelle Oblet 44’18, devant Céline Debaene 44’34 et Véronique Chamberland 44’49
Championne vétéran 2 : Odile Huon 47’03

Équipe championne : AC Païta (Céline Debaene, Véronique Chamberland, Isabelle Palierne) 2h22’41

Messieurs

Champion de Calédonie senior : Fabrice Belot 47’08, devant Oswald Cochereau 47’23 et Ludovic Lanceleur 48’18

Champion vétéran 1 : Jérôme Loups 48’22
Champion vétéran 2 : Jean-Marie Lebourhis 1h04’04
Champion vétéran 3 : Alain Vilas 1h10’16

Équipe championne : AC Païta (Fabrice Belot, Jérôme Loups, Laurent Debaene, Nordine Benfodda) 3h14’41

Le classement complet dans une prochaine édition.

A.C.

Commentaires

Aucun commentaire pour l'instant