LNC du 25/04/2015 : Triathlon. 30e édition de l’épreuve internationale de Nouméa

0
132

Vernay en embuscade


Dès 8 heures demain, près de 200 personnes s’élanceront pour la 30e édition du Triathlon international de Nouméa. Cette année, dans la catégorie Elite, Patrick Vernay et Mathieu Szalamacha joueront leur va-tout face à 10 athlètes australiens et néo-zélandais.

Des étrangers favoris

« Cette année le niveau sera encore plus élevé que l’année dernière, » promet Eric Meunier, président de la Ligue de triathlon qui organise l’événement. Six Australiens, quatre Néo-Zélandais et trois Japonais ont fait le déplacement. Et il faudra surveiller de près Peter Kerr. Le triathlète du Queensland arrive avec une très belle quatrième place décrochée à Noosa, la compétition qui clôt la saison de triathlon en Australie et qui a les mêmes distances que celui de Nouméa demain (1,5 km/40 km/ 10 km). Mais il compte aussi dans son palmarès un titre de champion d’Australie et d’Océanie en 2013. Comme à Noosa, il sera opposé à Sam Bettel et Ben Cook respectivement 7e et 8e de l’épreuve.

Côté féminin, Rachael Paxton sera à Nouméa en habituée des lieux. Après une deuxième place en 2012 et une troisième place l’année dernière, elle tentera de remporter la victoire le long des baies. Il faudra également compter avec Deborah Lynch, troisième de la dernière Coupe d’Océanie à Mooloolaba (Australie).

 

n Des Calédoniens un peu en retrait

Seuls deux Calédoniens sont inscrits en Elite cette année : Patrick Vernay et Mathieu Szlamacha. Les autres se sont inscrits en catégorie d’âge, où l’on retrouvera également les trois invités japonais. Chez les femmes, on devrait donc assister à un truel entre Céline Hirzel, Nathalie Viratelle et Charlotte Robin. Cette dernière partira auréolée de sa victoire à Plum il y a trois semaines lors du triathlon David-Fessard. « Pour moi l’enjeu sera de voir si j’ai bien récupéré de ma contracture, observe la licenciée du CTNC. L’objectif sera de bien sortir de la partie natation, avec les premières et de résister le plus possible en vélo. J’espère améliorer mon temps de l’année dernière d’une ou deux minutes en vélo et en course à pied. » De son côté, Solenne Kerleguer pourrait venir jouer les trouble-fêtes dans ce groupe de trois.

Chez les hommes, David Beaumont tentera de tenir la dragée haute aux deux hommes en forme du territoire Mathieu Szalamacha et Patrick Vernay. « Mathieu est en pleine confiance et Patrick a fait un retour gagnant après 4 ans d’absence, commente Beaumont. Il faudra que j’envoie les watts en vélo pour rivaliser. »

 

n La surprise Vernay ?

Il annonçait un retour timide au triathlon de Plum au début du mois. Il s’est imposé avec panache. Alors que penser lorsqu’il annonce que son entraînement est bon, mais qu’il se sent en dessous du niveau des internationaux. « Il peut créer la surprise, annonce Eric Meunier. Il s’est entraîné beaucoup pendant les dernières vacances et en général, il ne se lance pas dans une course pour rigoler. » Le multiple champion de France refuse de se voir trop beau. « Je suis bien, mais ce n’est pas encore suffisant pour espérer dépasser les triathlètes étrangers, » estime-t-il. Son principal rival calédonien, Mathieu Szlamacha lui est plus précis. « Pour moi, il peut clairement viser le podium. De mon côté, je vais faire en sorte de terminer dans les cinq ou six premiers. » L’homme en forme de l’AS Tri Mont-Dore arrive également avec de belles ambitions mais pense qu’il sera difficile de battre Vernay. « Il est passé à 24 ou 25 heures d’entraînement par semaine. C’est impossible pour moi et ça fera la différence. Je suis un peu en dessous en natation, tout se jouera à ce moment-là. » Il reste cependant un regret pour Szlamacha comme pour Patrick Vernay : l’absence d’Audric Lucini, tenant du titre et resté en Métropole pour des raisons professionnelles. « On a échangé par mail, raconte Vernay. Je suis déçu qu’il ne soit pas là. Je lui ai dit qu’il aurait pu venir pour me battre, » s’amuse le champion.

ProgrammeParcoursEngagés dans la catégorie Elite

Samedi 25 avril

10 heures : briefing suivi d’une pasta-party à l’hôtel le Nouvata Parc

Dimanche 26 avril

06 h 45 : convocation des concurrents, enregistrement, contrôle et marquage

07 h 50 : convocation départ natation

08 heures : départ de la course

Lundi 27 avril

18 heures : remise des prix et cocktail à la Mairie de Nouméa

Natation (1,5 km) : deux tours de 750 m dans la baie de l’anse Vata. Sortie à l’Australienne (sur la plage) entre les deux tours.

Vélo (40 km) : trois tours de 13,3 km le long de l’anse Vata, de la promenade Pierre-Vernier et de la baie Sainte-Marie

Course à pied (10 km) : quatre tours de 2,5 km entre le faré de l’anse Vata et le Rocher à la Voile.

La zone de transition est située au niveau du rond-point de l’Anse-Vata.

Hommes

Peter Kerr (AUS)

Ryan Fisher (AUS)

Samuel Betten (AUS)

Ben Cook (AUS)

Alexi Petrie (NZL)

Jaime Davies Campbell (NZL)

Patrick Vernay (NCL)

Mathieu Szlamacha (NCL)

Femmes

Rachael Paxton (AUS)

Sarah Crowley (AUS)

Deborah Lynch (NZL)

Ashleigh Williams (NZL)

Mathieu Ruiz Barraud

Laisser un commentaire