LNC du 26/02/2014 : Nord. Lancement de la saison des raids 2014

0
183

Le retour des raideurs

Le Grand prix des raids de la province Nord commencera à Voh et se terminera à Bélep, avec un raid « promotionnel ». Avec cette dernière course hors championnat, la participation pourrait atteindre un nouveau record.
 

Le raid de Kouaoua, quatrième de la saison en raison de l’annulation de celui de Poya et du report de celui de Poum, a attiré quelque 260 coureurs.

Le raid de Kouaoua, quatrième de la saison en raison de l’annulation de celui de Poya et

du report de celui de Poum, a attiré quelque 260 coureurs.

 

C’est une histoire de succès et les chiffres le démontrent année après année. « Les gens adhèrent à la formule, résume Alexandre Wema, adjoint au chef de service des sports de la province Nord. Les raids servent de passerelle et permettent que les gens se rencontrent. C’est un vecteur d’échanges. »

Car les raids, c’est un championnat âprement disputé, mais c’est aussi des paysages exclusifs et la convivialité des tribus, qui se plient en quatre pour accueillir des centaines de coureurs.

S’ils étaient 1 446 participants en 2007, on en a compté 2 035 l’an dernier alors que seulement cinq raids ont pu avoir lieu (celui de Poya a été annulé pour cause de deuil). Celui de Voh a attiré à lui seul 600 sportifs, un record. Nul doute que cet engouement exerce une certaine pression sur les comités organisateurs.

 

Notoriété. « L’année 2013 a été un peu sport, admet Axelle Boullet, de Nord Aventure, prestataire du Grand prix. Il y a de plus en plus d’inscrits, comme à Voh ou à Hienghène, qui a attiré beaucoup de monde de par sa notoriété. Mais aussi, il y a de nouveaux comités organisateurs, comme par exemple à Kouaoua. Nous avons dû les aider un peu plus, car c’était la première fois que ce comité organisait un raid. »

Avec la province, Nord Aventure, la protection civile et les partenaires (Koniambo Nickel et Licorne Sports), une réunion s’est donc tenue, jeudi dernier, pour bien lancer la saison 2014, auprès des six communes qui accueilleront cette année : Voh, Koné, Ponérihouen, Kaala-Gomen, Touho, Hienghène (et Bélep, hors championnat).

Le cahier des charges a été rappelé : désignation d’un directeur de course, avance de trésorerie, besoin en bénévoles, nettoyage des points de contrôle, retrait des rubans de balisage sur le parcours, sécurité et la gestion des inscriptions de dernière minute, notamment. « Le prix qui augmente à partir du jeudi a permis de bien limiter les inscriptions de dernière minute, car c’est difficile pour les tribus de réagir si elles doivent préparer cent repas de plus à midi », a rappelé Patrick Ventura, de Nord Aventure.

 

Collèges. Après deux ans d’absence, Kaala-Gomen revient parmi les communes organisatrices. Si 370 participants s’étaient présentés au départ, en 2011, à Ouaco, cette fois, les organisateurs tablent sur quelque 450 coureurs. « Nous allons solliciter les collèges aux alentours, jusqu’à Poum, pour encourager la participation des élèves à partir de la 4e, indique Edouard Wabete, professeur d’EPS et secrétaire de l’association sportive du collège de Baganda, qui portera l’organisation de la course. Cela pourrait amener 70 coureurs en plus. Un établissement scolaire ne doit pas traiter que du scolaire : il doit toucher aux sphères du sport, de la culture et de la pédagogie. »

C’est la commune de Voh qui ouvrira le bal, le 5 avril prochain. « Voh est à l’origine de la création des raids dans le Nord, explique Axelle Boullet, c’est un peu pour cela qu’elle accueille chaque année. » Depuis 22 ans, elle organise un raid. Cette année, les tracés du grand et du petit raids, respectivement 21,2 et 9 km, permettront de traverser l’avant la tribu d’Oundjo, l’usine du Koniambo et le village. Le rendez-vous est pris.

Un raid promotionnel à BélepLe calendrier des épreuves

Pour marquer le 15e anniversaire du Grand prix des raids de la province Nord, une septième course s’ajoute aux six habituellement prévues dans le championnat : Bélep. « Cela va permettre de désenclaver cette commune, indique Alexandre Wema. Cela fait un petit moment que nous avions cette idée, mais c’est seulement cette année qu’elle pourra se concrétiser. » Cependant, l’épreuve se fera hors compétition, car une seule rotation du Seabreeze sera a priori envisageable pour acheminer les coureurs sur le petit archipel du Grand Nord. C’est donc une centaine de personnes environ qui pourront prendre le départ et profiter d’un week-end entier sur place. « C’est un raid promotionnel. Nous sommes tributaires du Seabreeze, mais également de la capacité d’accueil sur place », rappelle l’adjoint au chef de service des sports.

 

Voh (Oundjo) : le 5 avril

Koné (Atéou) : le 24 mai

Ponérihouen (Néavin) : le 21 juin

Kaala-Gomen (Baganda) :

le 19 juillet

Touho (Vieux Touho) : le 23 août

Hienghène (Tiendanite) :

le 20 septembre

Bélep : 11 novembre

 

De notre correspondante, Aude Perron

Laisser un commentaire