LNC du 26/06/2011 – Patrick Vernay sans forcer

0
199

Patrick Vernay sans forcer

L’édition 2011 du semi-marathon de Païta a connu une petite affluence, avec seulement 55 coureurs au départ, hier matin. Patrick Vernay a, lui, profité de l’occasion pour peaufiner sa préparation en vue de l’Ironman de Francfort, le 24 juillet.
 

 

Patrick Vernay a fait la course en solitaire, hier matin, dans le semi-marathon de Païta. Et c’est sous la pluie que le coureur de la JSVDT a franchi la ligne d’arrivée.

Il espérait avoir des concurrents directs, hier matin du côté de Païta. Mais en l’absence de Nicolas Vitalis, le lauréat de la précédente édition, et de Nordine Benfodda, qui a remporté les 5 000 et 10 000 m des Oceania la semaine dernière à Apia (Samoa), Il était difficile pour Patrick Vernay de courir tout seul après le chronomètre lors de ce 28e semi-marathon de Païta.

Solitaire. « Je suis tout de même satisfait car, avant la course, je visais un temps entre 1 h 12 min et 1 h14 et là je termine en moins de 15 minutes. Tout seul, il était difficile de faire mieux », a souligné le vainqueur du jour, après avoir bouclé son périple en solitaire en 1 heure 14 minutes et 58 secondes (NDLR : nouveau record de l’épreuve sur ce parcours). « Le parcours a changé par rapport à ma dernière participation mais j’étais bien sur les 10 premiers kilomètres (35’24). J’ai eu un peu de mal sur la fin où, à environ deux kilomètres de l’arrivée, je me suis fait un peu mal, a poursuivi Patrick Vernay. De plus le vent s’est levé et il a commencé à pleuvoir. Mais je suis content de moi et de mon temps. Je suis sur de bonnes bases pour le marathon des Jeux du Pacifique que j’espère terminer en 2 heures et 35 minutes. »

Entraînement. Auparavant, le triathlète sera au départ des championnats d’Europe d’Ironman, le 24 juillet à Francfort (Allemagne). Il est clair que ce semi de Païta a été « une bonne séance d’entraînement pour cet Ironman. »
Derrière Patrick Vernay – à plus de 6 minutes – la deuxième place s’est quasiment jouée au sprint entre Xavier Leheutre (2e en 1h21’34) et Denis Tavernier (1h21’35), hier matin. Enfin, du côté des féminines, c’est Josiane Chipeaux (11e au scratch) qui a été la première à franchir la ligne d’arrivée, en 1 heure 32 minutes et 35 secondes.

Laisser un commentaire