LNC du 26/09/2011 – Trail des Grandes Fougères, Les chronos à la baisse

0
109

Les chronos à la baisse

Vainqueurs hier du trail des Grandes Fougères, Véronique Chamberland et Thomas Testet en sont également devenus les nouveaux détenteurs du record du parcours. La qualité de la concurrence n’est sans doute pas étrangère à ce double exploit.
 

Vainqueurs hier, Véronique Chamberland et Thomas Testet ont affolé les chronos
en ayant tous deux établi de nouveaux records de l’épreuve.

Véronique Chamberland et Thomas Testet se sont attaqués, hier matin à Farino, à du lourd, du très lourd (respectivement Caroline Favier et Brahim Ammor), et bien leur en a pris. Les deux trailers ont en effet rayé des tablettes les records détenus par deux athlètes de classe, qui avaient signé par le passé des chronos de 1h29’34 (Favier, 2009) et de 1h14’11 (Ammor, 2010) sur ce tracé inchangé du parc provincial des Grandes Fougères.

Prouesse. Les deux lauréats reconnaîtront sans peine devoir remercier leurs rivaux respectifs pour cette prouesse chronométrique. Car si les chassés-croisés en tête du classement n’ont certes pas été légion hier, la pression n’a, pour autant, jamais quitté les épaules des deux protagonistes.
Véronique Chamberland avait ainsi à se méfier de Sandrine Fontimpe, qui achève actuellement un séjour d’un an sur le Caillou, séjour qui l’aura fait se distinguer sur chacune de ses rares apparitions, aussi bien sur trail que sur course hors stade. « Dès que je l’ai vue, sur la ligne de départ, j’ai senti le stress monter », avouait, en guise de respect, une Véronique Chamberland qui n’avait pas effacé de sa mémoire trois revers successifs subis face à sa rivale du jour…
Le quatrième n’aura pas lieu, Chamberland sachant faire face à une poursuivante tenace, qui finira pourtant par lâcher prise dans la descente finale, achevant son parcours deux minutes derrière la lauréate.

Écart. Deux minutes, soit le même écart séparant Thomas Testet de son dauphin Ludovic Lanceleur. Si les deux hommes ont su très vite prendre les commandes de la course, c’est au train, relance après relance, que Testet a réussi à décrocher un Lanceleur déjà très affûté, malgré son récent retour à la compétition après une absence de cinq mois, sur blessure.
En trailer émérite, Ludovic Lanceleur portait bien l’étiquette de favori de l’épreuve, mais sur un tracé terriblement roulant, Testet a pu exprimer toutes ses qualités d’endurance, finissant, lui aussi, par distancer son second dans l’ultime descente…
« C’est à ce moment-là que je l’ai perdu en point de mire », confirmait Lanceleur, lui-même incessant point de mire de Franck Santos et d’Antoine Planes, troisièmes ex aequo qui se retrouveront d’ailleurs, une fois encore, côte à côte dans deux semaines, sur la Gigawatt.
 

Le top 5

Dames
1. Véronique Chamberland 1h24’15, 2. Sandrine Fontimpe 1h26’40, 3. Sabrina Rivière 1h39’39, 4. Suzanne Hirigoyen 1h43’18, 5. Myriam Roul (première vétéran) 1h45’31.
Messieurs
1. Thomas Testet 1h12’18, 2. Ludovic Lanceleur 1h14’26, 3. Antoine Planes (premier vétéran) et Franck Santos 1h15’21, 5. Nicolas Darbo 1h17’20.

Le classement complet dans notre édition de demain.

Laisser un commentaire