LNC du 27/09/2019 : La Subaru-Pérignon, entre rivière Bleue et terre rouge

0
73

Charly Fonrobert avait dominé la course l’an passé, devant David Esposito. Photo Adrien Lévêque

VTT. La course organisée au Parc de la Rivière bleue dimanche matin, réunira entre 450 et 500 participants sur trois parcours. Cette année peu de nouveautés sont prévues, mais la pluie annoncée demain pourrait rendre les tracés glissants.

La Pérignon fait son grand retour dimanche. Dans le cadre exceptionnel du parc de la Rivière Bleue, l’événement s’articulera autour de trois formats : une course de 36 kilomètres, avec 500 m de dénivelé, une randonnée de 26 kilomètres, avec 100 m de dénivelé et un plus petit parcours, adapté aux débutants, sur 5 km. Les différentes distances seront accessibles aux pratiquants de vélo électrique (VAE), mais ceux-ci ne seront pas classés.

Un parcours classique

Toute cette organisation sera gérée par 45 bénévoles, chapeautés par Sport Santé Calédonie qui a pris les rênes de l’organisation cette année, en partenariat avec le VCC Mont-Dore. Mais ce changement n’entraînera pas de gros bouleversements au niveau du parcours. « Nous avons déplacé une passerelle pour que l’arrivée puisse se faire directement sur le village départ », précise simplement le nouveau directeur de course, Damien Boutellier.

Dès 7 h 45, les participants à la course de 36 kilomètres prendront le départ de ce village situé à quelques encablures du pont Pérignon. Après avoir franchi l’ouvrage de bois, les coureurs se dirigeront vers le sud et longeront le bras de la rivière Blanche, pour ensuite remonter vers la forêt noyée. Ils suivront alors le fil de la rivière Bleue, et rouleront à proximité du grand Kaori avant de revenir lentement vers la zone de départ.

David Esposito favori

Sur cette épreuve reine, « les meilleurs devraient en terminer entre 1 h 15 et 1 h 20 », pronostique Damien Boutellier. Attention aux quelques pièges du parcours, avec notamment « une descente assez technique ». Et si la météo annonce un temps clément le jour J, de la pluie est attendue pour demain, veille de l’épreuve. Le directeur de course prévient : « Il faudra être prudent, faire attention aux plaques de terre rouge qui devraient être glissantes, c’est la particularité de ce lieu ».

Cette année, certains noms manquent à l’appel, à commencer par le tenant du titre Charly Fonrobert, qui avait survolé l’épreuve l’an passé. Le Calédonien est en Asie où il se repose après avoir disputé deux Xterra cross triathlons en l’espace de huit jours. Ryann Lacheny ne sera pas sur son vélo mais prendra part à ce rendez-vous en tant que bénévole. Vainqueur de plusieurs courses en VTT et sur route cette saison, le jeune Cagou revient à peine du Tour de Tahiti Nui, où il a terminé 3e. Le favori de cette édition 2019 sera donc David Esposito, deuxième l’année dernière. Au total, ils étaient 450 engagés hier matin, quelques heures avant la clôture des inscriptions. Damien Boutellier espérait atteindre les 500 participants.

Commentaires

Aucun commentaire pour l'instant