Pour Acadine hip hip Piste… (LNC du 27/04/2009)

0
160

LNC du 27/04/2009 : Pour Acadine hip hip Piste…

 

Jean-Judes Acadine et Isabelle Delpech sont sortis vainqueurs, hier à Farino, du premier raid de la saison à se disputer sur deux étapes. Une belle revanche pour Acadine après sa déception du Gorobaï la semaine passée. Outre les concurrents engagés sur une seule des deux courses, près de quatre-vingts courageux ont participé au défi intégral.

« Quand le balisage est correct, je rate rarement ma cible », savourait à l’arrivée Jean-Judes Acadine, revanchard. C’est qu’il l’avait encore au travers de la gorge, son abandon forcé du week-end passé sur le raid Gorobaï, après s’être égaré sur le parcours ! Une manière aussi de féliciter l’organisation de ce raid La Piste nouvelle formule : un trek couru sur deux matinées : quatorze kilomètres accidentés le samedi et seize kilomètres bien plus roulants (trois cents mètres de dénivellation positive seulement) le dimanche.
La première journée de course, entre Moindou et Farino, allait offrir une issue propice au suspense pour les trois marches du podium… À l’arrivée, Acadine ne devançait en effet Gaël Bonnace que d’une trentaine de secondes ; soit un écart quasiment identique à celui séparant Laurent Devaud de Yohann Samanich, respectivement troisième et quatrième de ce premier jour d’effort. Rien à espérer, en revanche, pour ces deux derniers concernant la victoire finale, les deux premiers les ayant distancés de près de sept minutes.
Tout allait donc se jouer le lendemain au parc des Grandes Fougères, théâtre du règlement de comptes final… Une seule difficulté au programme : les quatre premiers kilomètres en faux plat montant. Les deux premiers de la veille se retrouvaient une nouvelle fois aux avant-postes, tandis que Samanich ne masquait pas ses intentions en distançant d’entrée Laurent Devaud. Accompagné d’Éric Gilquin, il limitait la casse sur la tête de la course.
Un choix opportun car devant, Bonnace allait craquer dans le dernier kilomètre d’ascension. Au sommet, il perdait plus d’une minute sur Acadine, que plus personne n’allait revoir…

Deux duels à distance pour le podium

Samanich, lui, n’accusant au même point qu’une vingtaine de secondes de retard sur Bonnace, semait Gilquin pour rejoindre ce concurrent capable de l’aider à distancer Devaud. Le duo ainsi formé allait traverser les dix kilomètres d’une zone boisée aussi ombragée que boueuse ; la vigilance était de rigueur. Au sortir de la forêt, la descente finale vers le village de Farino s’amorçait ; Samanich prenait alors, seul, la deuxième place du jour, Bonnace ayant assuré cette même place au classement général. Le raideur de Koumac en terminait cinq minutes après l’imbattable Acadine – qui n’avait jamais cessé d’accroître son avance -, mais surtout trois minutes et trente secondes avant un Laurent Devaud qui ne pouvait que féliciter son rival…
L’organisation, elle, retiendra de ces deux journées « la satisfaction des 130 personnes engagées, qui ont eu affaire à une course plaisante et sans fausse note en termes de logistique de course. Dommage que celles-ci n’aient pas été aussi nombreuses qu’escompté : l’inauguration du deuxième tronçon du GR1, qui n’était pas initialement prévue dans le calendrier, nous a inévitablement privés de certains participants… »

 

 

Les réactions

Jean-Judes Acadine (vainqueur) :
« J’essaie toujours d’adapter ma tactique de course à mes adversaires. Je ne connaissais pas Gaël avant ce week-end ; j’ai donc dû le sonder en partant, hier comme aujourd’hui, avec lui. Il a offert une très belle résistance hier, ce qui m’a fait ne viser que la victoire d’étape, sans envisager de creuser l’écart : j’aurais perdu trop d’énergie pour aujourd’hui. Ce matin, j’ai tenté plusieurs accélérations dans la première montée, jusqu’à ce que Gaël cède. Ensuite, je n’ai pas voulu réduire mon allure car je voulais me mettre à l’abri et éviter qu’il refasse le même retour que la veille… »

Isabelle Delpech (première féminine) :
« Avec deux minutes à rattraper sur Marie-Aline à l’issue de la première matinée, je ne me suis pas posé de question ! Je suis partie devant elle dès le départ, d’autant plus que le profil de course me convenait particulièrement, car présentant moins de relief accidenté. Je pense que j’avais également moins l’envie, samedi. Il est vrai que je ne m’étais pas fixée d’objectif précis en termes de classement, mais ce matin, je me suis dit : « pourquoi pas ? »

Gaël Bonnace (deuxième) :
« On est partis très vite, samedi, avec Jean-Judes. Mais il m’a rapidement mis « dans le rouge » dans les descentes. Je me suis refait une santé en fin de course et j’ai pu revenir sur lui. Je ne concédais que trente secondes de retard avant de repartir ce matin. Un écart qui me motivait à tenter quelque chose. Mais dès la première grosse montée, il m’a lâché. Yohann est revenu sur moi mais il n’y avait pas d’enjeu entre nous, car je comptais suffisamment d’avance au départ (sept minutes). Deuxième, je suis super content pour mon premier raid de l’année… En vue du Dogny, dans cinq semaines. »

Marie-Aline Cailleau (deuxième féminine) :
« Le profil de la course de samedi m’était plus favorable, d’où ma victoire. Sans doute était-ce un peu trop roulant pour moi aujourd’hui. Cela dit, Isabelle a pris de l’avance sur moi sur la première montée… Je pense que j’ai un peu trop négligé mon échauffement, ce matin ! J’ai néanmoins voulu me lancer à sa poursuite, mais j’ai su qu’elle m’avait déjà pris six minutes, à ce moment-là… Je suis vraiment ravie pour Isabelle, qui mérite la victoire finale. Il n’y avait rien à faire contre elle ! »

Yohann Samanich (troisième) :
« Je termine quatrième de la première journée après avoir tenté d’accrocher Laurent (Devaud, quatrième). La seconde partie de course, assez roulante, m’a permis de revenir sur lui et de ne perdre qu’une trentaine de secondes en vue du podium final. Aujourd’hui, j’étais plus en jambes et ai pu me lancer à la poursuite de Gaël, avec qui j’ai couru la majeure partie du parcours. À deux kilomètres de la fin, j’ai pu le semer et obtenir la seconde place, mais surtout la troisième du week-end. Podium mérité ! »

Laisser un commentaire