LNC du 29/04/2019 : Kyle Smith et Radka remportent le 34e Triathlon international BNC

0
53
La Tchèque Radka Vodickova-Kahlefeldt et le Néo-Zélandais Kyle Smith, tout sourire à l’arrivée. Photos Niko Vincent
Triathlon. Les nombreux spectateurs qui sont venus acclamer les participants du 34e Triathlon international BNC hier, n’ont pas été déçus : les favoris ont fait le spectacle et les Calédoniens ont brillé.

Un public nombreux, une météo clémente et un plateau très relevé. Tous les ingrédients étaient réunis pour assister à une belle épreuve dimanche matin à l’occasion du 34e Triathlon international BNC. Et le spectacle était bien au rendez-vous.
A 8 heures, Diane Bui Duyet donnait le coup d’envoi et les 160 concurrents en individuel (sur un total de 600 participants toutes catégories confondues) se jetaient dans l’eau calme de l’anse Vata pour nager deux fois 750 mètres. Le rythme était enlevé et, sans surprise, les favoris, dont les Néo-Zélandais Trent Thorpe et Kyle Smith – deuxième de l’épreuve l’an dernier –, sortaient les premiers de l’eau, et s’élançaient pour 40 km de VTT. Chez les dames, la hiérarchie était également respectée, puisque l’Australienne Sophie Malowiecki et la Tchèque Radka Vodickova enfourchaient leur vélo avant les autres concurrentes. Patrick Vernay était le premier Calédonien à boucler cette partie. Charlotte Robin, première locale, était également bien placée au sortir de l’eau. La junior Johanna Gouzennec se faisait, elle aussi, remarquer.
Le vent, qui s’était levé entre-temps, allait rendre la deuxième phase de l’épreuve plus éprouvante, mais la hiérarchie était déjà bien établie et les favoris imposaient leur rythme sans flancher.
C’est ainsi que Kyle Smith déflorait la dernière partie de l’épreuve, 10 km de course à pied, sur quatre boucles entre le faré de l’Anse-Vata et le Rocher à la Voile, sans que quiconque ne semble en mesure de le priver de victoire.
En revanche chez les féminines, l’Australienne Holly Grice qui faisait la course en tête, promettant un beau duel avec la Tchèque Radka Vodickova, percutait une fillette de 3 ans qui avait échappé à la surveillance de ses parents, et était contrainte à l’abandon (lire en page 4). La voie était alors dégagée pour la Tchèque qui volait vers une belle victoire. Elle franchissait la ligne d’arrivée après 2 h 3 min 19 s, suivie de la Kiwie Sophie Corbridge (2 h 08 min 31 s) et de l’Australienne Milan Agnew (2 h 09 min 36 s).
Charlotte Robin signait de son côté un très bon temps de 2 h 15 min 23 s. « C’était une très belle course, avec un super-public, confie la gagnante. J’ai bien nagé mais sur la partie vélo j’ai dû faire face à un problème de dérailleur. J’ai donc forcé un peu, mais je suis satisfaite de mon temps. » Temps qu’elle améliore de trois minutes par rapport à son chrono de l’an passé.

Cap sur les Jeux du Pacifique

Charlotte Robin, première Calédonienne (2 h 15 min 23 s), a couru l’épreuve en cinq minutes de moins que son temps précédent. Elle avait décidé de ne pas s’aligner en Elite pour « ne pas se mettre la pression », le pari est réussi. « Je suis super-contente, les conditions n’étaient pas faciles mais j’ai eu de bonnes sensations, c’est une bonne préparation pour les Jeux, se confronter à ce niveau, c’est l’occasion de se jauger. C’est bon pour le moral. »
Auparavant, Kyle Smith avait remporté l’épreuve chez les hommes, en battant son temps de l’an dernier de trois minutes (1 h 50 min 45 s). Il ne cachait pas sa satisfaction à l’arrivée : « C’est toujours un plaisir de faire une course ici, le spot est magnifique. J’ai bien géré la natation mais la chaleur et le vent m’ont obligé à donner le meilleur pour tenir le rythme ensuite. J’ai souffert de la chaleur dans l’épreuve de course à pied mais je suis très heureux de ma performance. »
Dans son sillage, la deuxième place allait à son compatriote Trent Thorpe (1 h 53 min 01 s), l’Australien Neill Lachlan complétant le podium en 1 h 57 min 13 s.
Patrick Vernay, 46 ans, quatrième (1 h 58 min 39 s), pouvait afficher un large sourire, lui qui a participé à toutes les éditions du Triathlon international. « Je n’étais pas trop sûr de ma course à pied en raison d’une blessure à un mollet en début de saison mais je suis content parce qu’aujourd’hui il y avait l’élite internationale et ça permet de me situer. Avec Mathieu Szalamancha (qui a bouclé l’épreuve en moins de deux heures), j’espère que nous aurons une belle équipe pour les Jeux du Pacifique. »
Les prochaines épreuves auront lieu les 11 et 18 mai respectivement à Thio puis à Ouano. Les sélectionnés (aquathlon et triathlon) pour les Jeux du Pacifique, qui se dérouleront à Apia du 7 au 20 juillet, seront connus à l’issue de ces épreuves.

Savoir +
La remise des prix aura lieu ce soir à 18 h 30 au Nouvata, salle Venezia. Les classements complets seront fournis après cette cérémonie.

600

concurrents. Un chiffre satisfaisant pour les organisateurs, qui mettent en avant la participation de 218 enfants de 8 à 17 ans. Une vingtaine d’étrangers (huit nationalités représentées) étaient en lice.

« Un événement qui gagne en notoriété »

Il était hier sur tous les fronts, donnant des consignes aux équipes, commentant les résultats au micro et répondant aux questions. Le président de la Ligue de triathlon, Eric Meunier, se réjouit du succès de cette 34e édition. « C’est un des événements les plus compliqués à organiser mais l’épreuve a gagné en notoriété d’année en année, si bien que parmi l’Elite, ils sont nombreux à chaque édition à vouloir s’inscrire. »
Le président de la « LCTRI » a souligné la qualité et le niveau du plateau et a mis en avant les bonnes performances des Calédoniens, notamment chez les filles et les jeunes, à un peu plus de deux mois du début des Jeux.
Petit bémol toutefois, la chute de la cycliste australienne Holly Grice, qui a percuté une fillette qui traversait la route. Un incident qui lui a coûté la victoire puisqu’elle a dû abandonner.
Sur l’ensemble de l’épreuve seules cinq chutes ont été à déplorer, n’occasionnant que de petits bobos.

Commentaires

Aucun commentaire pour l'instant