LNC du 29/06/2020 : Nathan Pawlicki et Bastien Rouzoul s’illustrent sur le DMBA Vertical Trail

0
93

Nathan Pawlicki, récemment arrivé sur le Caillou, vise un top 5 sur le 50 km du Trail des Cagous, le 11 juillet.Photos W.d.L

Nathan Pawlicki, récemment arrivé sur le Caillou, vise un top 5 sur le 50 km du Trail des Cagous, le 11 juillet.Photos W.d.LTrail.

Il a fallu un peu plus de trois heures à Nathan Pawlicki pour remporter le 24 kilomètres et un peu moins de la moitié à Bastien Rouzoul pour gagner le 12 kilomètres, hier à Dumbéa.En l’absence d’Oswald Cochereau et de Ludovic Lanceleur, qui se ménagent pour le 100 kilomètres du Trail des Cagous dans deux semaines, le DMBA Vertical Trail s’annonçait assez ouvert, hier matin à Koé. Troisième, derrière les deux premiers cités, du Raid de Ouégoa le 20 juin, Alexy Dianoux semblait être le favori de la CSP Vertical Race, la course la plus longue du jour avec 24 kilomètres (et 1600 mètres de dénivelé positif). Mais le triathlète de formation est tombé sur plus fort et c’est Nathan Pawlicki, de l’AS Magenta, dont la seule référence sur le territoire était une 7e place à Ouégoa, qui a franchi la ligne d’arrivée en tête. « C’est assez surprenant car j’étais surtout venu pour terminer ma préparation en vue du 50 kilomètres sur le Trail des Cagous », avouait le vainqueur du jour.

Arrivé récemment sur le Caillou, après avoir réalisé de belles performances sur des courses métropolitaines, il racontait « être parti rapidement, comme d’habitude ». « Je me suis un peu cramé et je n’avais pas les jambes au pied du kilomètre vertical », poursuivait-il au sujet de cette portion de 1 000 mètres de dénivelé positif, comprise entre le 4e et le 11e kilomètre de course. « Je n’ai pas forcé », ajoutait-il, ce qui profitait alors à Alexy Dianoux, parti dans son sillage. « J’ai décidé d’attaquer dès le pied et je l’ai distancé, mais ça m’a un peu coûté derrière », expliquait Dianoux, qui a tout de même signé le meilleur temps d’ascension et récupéré le titre de meilleur grimpeur. Quatrième au sommet, Nathan Pawlicki a alors « retrouvé un peu de jus dans la descente », et a « pris des risques » pour revenir en tête. Il se montrait alors bien trop rapide pour ses concurrents.

Plus rapides que prévu

« Nathan a été bien meilleur sur la crête. Je l’ai un peu tenu en descente mais j’ai fini par lâcher et la messe était dite », concédait Alexy Dianoux, beau joueur. A l’arrivée, 1 minute et 45 secondes séparaient les deux hommes, Gilles Lacrose prenant la 3e place à 2 minutes et 22 secondes. « 3 heures, 7 minutes et 40 secondes, il s’agit du nouveau temps de référence et ils ont été plus vite que ce que je pensais », notait l’organisateur Damien Boutellier. Chez les femmes, le résultat était un peu moins serré, avec la victoire de Leslie Nowicki, en un peu plus de 3 heures et 26 minutes, devant Marie-Cécile Cavell, tenante du titre, repoussée à plus de 4 minutes. Caroline Favier complète le podium.

« Un événement familial »

Sur l’autre course, l’Endurance Shop Race, 12 kilomètres avec 600 mètres de dénivelé positif, le vainqueur aura mené la course de bout en bout. Attiré par ces distances – il participera d’ailleurs au 20 kilomètres du Trail des Cagous avant son objectif majeur, le semi-marathon de Nouméa (31 août) – Bastien Rouzoul a apprécié « un parcours 100 % naturel, beau à faire et à voir ». « J’étais venu pour faire un top 3, mais j’ai vu que ça ne suivait pas quand je suis parti dès le départ et j’ai eu la bonne surprise de terminer 1er, en gérant bien les montées et en me reposant dans les descentes », expliquait celui qui a devancé, en 1 heure et 24 minutes, Frédéric Colnet et Emmanuel Sarrabayrouse.

Au total, ils étaient près de 430 à avoir épinglé un dossard, deux randonnées étant également au programme de la journée. « C’est un bilan positif avec beaucoup de sourire. Les gens du 24 kilomètres qui étaient venus chercher un parcours difficile ont été servis. Et on reste sur un événement familial auquel il ne faudra pas hésiter de s’inscrire l’an prochain », savourait Damien Boutellier.

Waldemar de Laage

Savoir +

Le prochain trail se disputera lui aussi à Dumbéa. Il s’agit du Plantatrail (auparavant connu comme Pandathlon), organisé le 5 juillet au Parc provincial de la Dumbéa. Deux parcours (16km et 10 km) sont proposés, inscriptions sur eticket.nc.


Les classements

CSP Vertical Race(24 kilomètres)

1. Nathan Pawlicki (3 h 07’40)
2. Alexy Dianoux
3. Gilles Lacrose
4. David battie
5. Pascal Lenaff
6. Téva Martin
7. Jérémy Rouxel
8. Antoine Bargain
9. Leslie Nowicki
10. Pascal-Jean Guillaume
11. Marie-Cécile Cavell…

18. Caroline Favier

Challenge Vertical(1000 mètres de dénivelé du 4e au 11e kilomètre de la CSP Vertical Race)

1. Alexy Dianoux (1 h 15’54)
2. David Battie
3. Gilles Lacrose
4. Nathan Pawlicki
5. Pascal Lenaff

Endurance Shop Race(12 kilomètres)

1. Bastien Rouzoul (1h24’08)
2. Frédéric Colnet
3. Emmanuel Sarrabayrouse
4. Anthony Dubois
5. Vincent Tchorowski
6. Bastien Letousey
7. Stéphane Bur
8. Dimitri Thiounn
9. Jérémie Chabaud
10. Marc Leroux…

20. Laëtitia Renaud
24. Deborah Kaboer
29. Marine Rieu

Résultats complets dans votre édition de demain

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here