LNC du 30/06/2017 : Les coureurs de la Transcal sont dans les starting-blocks

0
160

A moins de quarante-huit heures du départ de la mythique course sur deux jours, les participants sont dans les ultimes préparatifs. Ils ont reçu cette semaine les derniers conseils et ont découvert le parcours en détail.

 

La Transcal Mobil, comme le veut la tradition de l’épreuve, consistera en deux parcours. Un le samedi de 27 km et l’autre de 23 km le dimanche. Ce dernier tronçon sera d’ailleurs également celui de la Trans découverte KLM. Infographies Transcal

Pour les néophytes, la concentration était de mise. Pour les autres, ceux qui n’en sont pas à leur première Transcal, c’était un peu plus détendu. Lundi soir, les participants à la compétition se sont réunis à l’Amphi 400 de l’université de Nouvelle-Calédonie. Le moment pour l’organisation de dévoiler dans le détail un parcours inédit sur les sentiers du domaine de Déva, à Bourail.

Au programme pour ceux qui se lancent sur l’épreuve reine, la Transcal Mobil, 50 km cumulés et qui s’étaleront sur deux jours avec 27 km le samedi et 23 km le dimanche. C’est 10 km de moins que l’an passé. Pour les directeurs de courses, il s’agissait cette année de proposer aux participants un parcours plus accessible pour éviter trop d’abandons comme ce fut le cas l’an dernier.

 

Un Record de participation

Mais avec 1 104 inscrits, dont 75 enfants sur la Trans kids, un record, tout le monde n’a pas décidé de se lancer dans le grand bain. Ils sont en fait 363 à participer aux deux jours, répartis en 121 équipes de trois, le reste se partageant sur les cinq autres courses du week-end (lire ci-contre).

Julie, par exemple, a préféré se lancer, entre collègues, sur la Trans santé pour sa première participation. « Six kilomètres, c’est un parcours accessible. Etant de Bourail, je connais bien la région, mais cette course sera l’occasion de mieux connaître le domaine de Déva en particulier. » Pour Moea, c’est aussi une première fois, mais lui se frotte au parcours Trans Cool, où le challenge est un peu plus corsé. « On y va entre amis, on fait ça pour le fun. On ira dormir sur le camping samedi mais on passera la soirée chez des amis qui habitent juste à côté. »

 

Ultime préparation

De son côté, Xavier se lance sur les deux jours de compétition. Traileur assidu, il a participé à tous les raids depuis le début de l’année, et le parcours de Déva sera le point culminant de sa saison. « Le parcours a l’air pas mal, il y a moins de dénivelé que l’an passé et la distance est moindre, raconte Xavier. Ce qui est bien, c’est que c’est la seule compétition qui se coure en équipe de trois de manière permanente. En fait, on doit passer les points de contrôle en même temps sous réserve d’être pénalisés. Cela nous habitue à courir au même rythme que les coéquipiers et de s’adapter les uns aux autres. Cela change des compétitions individuelles, il faut se motiver entre nous. »

Lui n’a pas laissé de place au hasard et a monté le plateau de Dogny le week-end passé, en plus de ces habituels entraînements sur la promenade Pierre-Vernier. « Le but de cette course c’est avant tout de s’amuser et de passer un bon moment entre amis sous l’égide de la compétition. C’est toujours un plaisir de participer à cette course en particulier car la logistique y est irréprochable. »

 

 

Repères

Dans le sac à dos
Pour la Transcal Mobil, chaque concurrent devra être muni d’une couverture de survie, d’un sifflet, d’une lampe, d’une casquette ou d’un chapeau, de deux litres d’eau ou de boisson énergétique, de deux barres énergétiques, de deux gels et d’épingles à nourrice. Chaque équipe devra également être munie d’un rouleau de strap de 5 à 10 cm de large, d’un couteau, d’un briquet et d’un téléphone portable chargé. Des mesures drastiques afin de minimiser tous les incidents possibles et ce dans l’intérêt des coureurs.

 

Les courses de la Transcal Mobil

Samedi

Transcal (1re partie, 27 km)
Trans Cool (14 km)
Trans Junior (14 km)

 

Dimanche

Transcal (2e partie, 23 km)
Trans Découverte (23 km)
Trans Sante (6 km)

 

Transcal et cinéma

Alors qu’un peu plus au sud, à La Foa, se tiendra dès ce week-end le Festival de cinéma, les organisateurs ont décidé cette année d’associer sport et 7e art. Ainsi, des projections en plein air sont prévues tout au long du week-end. Un long-métrage à 18 h 30 demain soir et un film d’animation le dimanche matin pour les plus jeunes, pendant que leurs parents seront en course.

Marceau Goulon, avec MRB

Laisser un commentaire