Yoann Stuck, un Lyonnais venu défier les Cagous

0
119
Avec sa grosse barbe et sa casquette à l’envers, Yoann Stuck sera facile à reconnaître lors de l’UTNC. Photo T.M.

Trail. Arrivé sur le Caillou hier midi, le Métropolitain Yoann Stuck fait partie des têtes d’affiches de l’Ultra trail de Nouvelle-Calédonie qui se déroule ce week-end. Rencontre.

Pas de temps à perdre. Ses valises étaient à peine posées dans sa chambre d’hôtel, hier après-midi, que Yoann Stuck avait déjà enfilé ses chaussures pour une petite course de 30 minutes dans le Ouen Toro. Un moyen de se réactiver musculairement après 32 heures de voyage.

Mais vendredi soir, ce sera cette fois pour une quinzaine d’heures que s’élancera de Tontouta le Lyonnais de 35 ans, sur le tracé de l’Ultra trail de Nouvelle-Calédonie (UTNC). Un parcours de 112 km. « Je me suis beaucoup renseigné sur internet, j’ai regardé des vidéos. J’aime bien savoir à quoi m’attendre, je me fais souvent des plans de course, explique Yoann Stuck. Et puis on part de nuit, les paramètres à prendre en compte sont encore plus importants. » Il faut dire que le traileur n’est pas là pour faire de la figuration. Invité par l’organisation de l’UTNC, il devrait être l’homme à battre de cette 2e édition.

Une distance, et un dénivelé positif de 4 750 m, à laquelle celui qui préfère les courses de 60 à 100 km n’est pas vraiment habitué. Sa première épreuve de cette longueur. « Je sais que je vais devoir sortir de ma zone de confort. Mais c’est ça que j’aime dans la course à pied, repousser mes limites. Le but, c’est déjà de finir », expose humblement, sourire aux lèvres, le coureur au passé atypique.

Courir pour arrêter de fumer

Peu sportif, il pesait 90 kg en 2010, contre 70 maintenant. « Je fumais à cette époque près d’un paquet par jour, je sortais souvent. Quand j’ai décidé d’arrêter la clope, je me suis acheté des chaussures de course, pour ne pas grossir », se rappelle Yoann Stuck.

Aujourd’hui, il fait partie des meilleurs coureurs français et a notamment remporté deux éditions de la Wings for life world run ou encore de l’Ecotrail de Paris. Pour s’habituer aux terrains escarpés qui l’attendent du côté de Païta, le traileur compte bien crapahuter sur différentes randonnées du Caillou. Au programme, le Parc de la Rivière bleue, mais aussi l’île des Pins. « Je ne suis pas là en vacances, je vais donner tout ce que je peux ce week-end », prévient Yoann Stuck. Et pour preuve, le Ouen Toro était à découvrir avant le lit de sa chambre d’hôtel.

Savoir +

Le départ de la course se fera de Tontouta à 21 heures, vendredi. Il est encore possible de s’inscrire jusqu’à ce soir sur le site internet Inlive.nc.

Des autres pointures sur l’UTNC

En plus des habitués des trails du Caillou, à l’instar de Ludovic Lanceleur, Franck Santos, Angélique Plaire ou encore Martial Devillers, une dizaine de coureurs venus de l’extérieur viendront composer les rangs des 130 participants de l’Ultra Trail de Nouvelle-Calédonie. Parmi eux, on peut notamment citer les Métropolitains Yoann Mornet, qui vient de remporter une course de 115 km en Australie, et Martin Kern. L’Australienne Katie Anderson, qui a couru il y a peu 240 km en 39 heures sera à suivre chez les féminines.

Commentaires

Aucun commentaire pour l'instant